^

Santé

A
A
A

Pourquoi il y a une faiblesse après avoir mangé et comment y faire face

 
, Rédacteur médical
Dernière revue: 26.06.2018
 
Fact-checked
х

Tout le contenu iLive fait l'objet d'un examen médical ou d'une vérification des faits pour assurer autant que possible l'exactitude factuelle.

Nous appliquons des directives strictes en matière d’approvisionnement et ne proposons que des liens vers des sites de médias réputés, des instituts de recherche universitaires et, dans la mesure du possible, des études évaluées par des pairs sur le plan médical. Notez que les nombres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers ces études.

Si vous estimez qu'un contenu quelconque de notre contenu est inexact, obsolète ou discutable, veuillez le sélectionner et appuyer sur Ctrl + Entrée.

L'ingestion de nourriture ainsi que le processus de digestion ne remplit pas seulement le corps avec des substances nécessaires et parfois inutiles, mais aussi une certaine dépense d'énergie pour le broyage et le traitement des produits qui pénètrent dans l'estomac. Dans ce contexte, la faiblesse après avoir mangé semble être l'état habituel du corps, causé par le travail accru de nombreux organes et systèmes. D'une part, cela est vrai, mais avec une autre, une telle maladie peut être un symptôme d'une maladie en développement actif, et nécessite donc une attention particulière.

Épidémiologie

Des études montrent qu'un tel état, comme une faiblesse après avoir mangé au moins une fois dans leur vie vécue chaque, si seulement parce que ce symptôme est accompagné d'une telle pathologie commune, comme la VSD. Il n'a pas non plus de distinction d'âge et de sexe, bien qu'il rencontre moins souvent les enfants que les adultes.

L'apparition de faiblesse après avoir mangé contribue à un grand assortiment sur les tablettes de divers aliments riches en hydrates de carbone et des suppléments nutritionnels qui stimulent la sensation de faim ou de soif, ce qui conduit à trop manger, collation glucides, et donc des violations de la digestion. Personne n'est assuré de l'achat de ces «délices» dangereux pour l'estomac et l'ensemble du système digestif. Pour de tels achats inconsidérés nous pousse, nous et nos enfants, à faire de la publicité omniprésente et des emballages colorés.

Le risque d'une sensation de faiblesse après avoir mangé augmente les maladies associées, un des symptômes dont il s'agit, en général.

trusted-source[1], [2], [3], [4], [5], [6], [7], [8], [9], [10], [11]

Causes faiblesse après avoir mangé

La faiblesse après un repas peut être causée par la suralimentation banale ou l'absorption de beaucoup d'aliments gras et lourds, et ne doit pas être un expert pour comprendre que sans conséquences il n'y aura pas assez. Les coûts énergétiques élevés et les difficultés de digestion des aliments peuvent provoquer des vertiges et des faiblesses après les repas, accompagnés d'une sensation de lourdeur dans l'estomac et de somnolence.

Le vertige peut être causé par l'utilisation dans un grand nombre d'aliments riches en une substance du groupe des amines biogènes tyramine, ce qui provoque un rétrécissement des vaisseaux dans le cerveau. Ces produits comprennent les fromages, les agrumes, les conserves, les produits de fermentation (kéfir, bière, kvas, etc.).

Si après avoir mangé vous avez des symptômes tels que la nausée et la faiblesse, vous devriez peut-être consulter le gastroentérologue le plus tôt possible. De tels symptômes peuvent indiquer le développement de diverses maladies gastro-intestinales, telles que la gastrite, la pancréatite, l'ulcère de l'estomac et du duodénum, le syndrome de l'estomac paresseux, la cholécystite, etc.

Une attention particulière doit être accordée à l'état du tube digestif, si les symptômes ci-dessus sont accompagnés de vomissements et de fièvre. Une telle réaction du corps peut être un indicateur de problèmes graves: exacerbation de l' ulcère de l' estomac, appendicite, dyspepsie, début de péritonite (inflammation du péritoine). Et ici déjà le retard dans la mort est similaire.

La faiblesse et la somnolence après avoir mangé peuvent être le résultat d'une consommation excessive d'aliments riches en glucides. Mais si ces symptômes deviennent réguliers, la question se pose d'un examen du diabète sucré. Les symptômes suivants peuvent devenir une confirmation absente d'un diagnostic désagréable: la soif, observée de façon continue, l'envie fréquente d'uriner, la guérison lente des plaies et des égratignures et la perte de poids aiguë.

Mais la bête n'est pas si terrible qu'elle est peinte. Vous pouvez vivre avec ce diagnostic. L'essentiel est de reconnaître la maladie à temps et de ne pas la laisser passer au stade où une administration constante d'insuline est nécessaire. Le diabète sucré, cependant, comme la gastrite, la pancréatite et d'autres maladies graves, est avant tout un régime, un rejet de beaucoup de goodies et de certaines habitudes. Mais vous ne pouvez pas l'aider, vous voulez vous sentir en bonne santé et heureux - apprendre à aimer la bonne nourriture.

La faiblesse et les palpitations après les repas sont souvent les premiers signes du développement des maladies cardiovasculaires. Le fait est qu'en soi, la tachycardie (augmentation du rythme cardiaque) s'accompagne de symptômes tels que la faiblesse, la transpiration, l'essoufflement. Si une personne a de telles conditions après avoir mangé, cela indique une déviation de la norme.

Ces symptômes peuvent causer non seulement des maladies cardiaques et vasculaires, mais aussi des anomalies du fonctionnement du tube digestif, de l'obésité, des problèmes de glande thyroïde, du diabète et des troubles du système nerveux central.

Si vous êtes jeté dans la sueur, et vous ressentez une faiblesse notable après avoir mangé, cela peut être dû à une poussée hormonale ordinaire. L'influence des hormones est la plus touchée par les femmes, en particulier pendant la menstruation et la puberté.

C'est la restructuration hormonale et l' abaissement de la pression artérielle qui accompagne le processus de digestion des aliments, sont la principale cause de faiblesse après avoir mangé pendant la grossesse.

Hyperhidrose, combinée à la faiblesse après avoir mangé peut remarquer pendant les personnes atteintes de troubles métaboliques, un diagnostic de dystonie vasculaire (VVD), et les patients avec le syndrome de Frey, qui jette dans le pot, non seulement après l'ingestion d'aliments chauds, mais même la pensée de celui-ci .

L'essoufflement et la faiblesse après avoir mangé sont un symptôme alarmant, mais en eux-mêmes ils ne peuvent pas indiquer une maladie particulière. Ils sont un signal sur l'existence d'une certaine déviation dans le travail des organes internes. Un diagnostic exact de la maladie, signalé par la faiblesse et l'essoufflement, peut être établi par un thérapeute sur la base d'un examen complet ou partiel du corps.

Une cause fréquente de faiblesse après avoir mangé est le soi-disant syndrome de dumping, dans lequel la vidange gastrique anormalement rapide a lieu. Habituellement, il est précédé par une résection - une opération pour enlever une grande partie de l'estomac avec la restauration ultérieure du tube digestif, mais parfois ses manifestations sont observées chez des personnes en bonne santé.

Le syndrome de décharge est typique de presque tous les symptômes décrits ci-dessus. La pathogenèse de cette condition dépend des processus qui se produisent dans le corps au cours du traitement des produits alimentaires.

Il existe 2 types de syndrome de vidange gastrique accélérée:

  • Précoce (arrive presque immédiatement après avoir mangé, au plus tard 20 minutes après avoir mangé), qui est causée par la formation d'un morceau de nourriture et une augmentation de la pression osmotique dans l'intestin.
  • Tardive (survient après un certain temps après un repas, habituellement 2-3 heures plus tard).

Le syndrome de dumping précoce est caractérisé par:

  • faiblesse notable,
  • fortes palpitations,
  • diminution de la pression artérielle et des vertiges associés,
  • pâleur de la peau et des taches sur elle.

Et aussi l'apparition de la sueur froide, essoufflement, nausée avec envie de vomir.

Dans le cas du syndrome de dumping tardif, les plaintes déjà existantes sont rejointes par:

  • faim sans cause,
  • évanouissement,
  • des troubles visuels sous la forme d'éblouissement et de taches devant les yeux, l'incapacité de focaliser la vue en un point, l'obscurité devant les yeux,
  • abaissement de la glycémie,
  • grondant dans l'abdomen,
  • malaise général.

Dans le même temps, la peau devient rouge, et les nausées et l'essoufflement reculent. Leur apparition au stade du dumping tardif du syndrome peut provoquer seulement une suralimentation.

La faiblesse après avoir mangé, et les symptômes associés à diverses combinaisons peuvent être dues à des régimes stricts, la famine et le développement sur ces maladies du sol: le syndrome de l' estomac irritable (dyspepsie fonctionnelle), la boulimie (psychologiquement due à un apport alimentaire non contrôlée), l' anorexie.

Des symptômes similaires peuvent accompagner l'allergie alimentaire. Si vous remarquez que la nausée et la faiblesse après avoir mangé se produire que après avoir mangé des aliments de protéines, des bonbons et des pâtisseries, ainsi que la même accompagnée de maux de tête et bourdonnements dans les oreilles, vous devez immédiatement identifier l'allergène et l' éliminer de l'alimentation.

trusted-source[12], [13], [14]

Pathogénèse

Puisque la faiblesse après avoir mangé peut indiquer différentes conditions et maladies, la pathogenèse de ce symptôme peut seulement être regardée du point de vue des processus dans le corps qui accompagnent la procédure même de la transformation des aliments. Le processus de transformation des aliments commence dans la bouche. L'organisme a besoin d'énergie supplémentaire non seulement pour le broyage des produits, mais aussi pour leur assimilation.

L'idée de digestion commence avec l'émergence d'un sentiment de faim. Le corps commence à se préparer à l'ingestion de nourriture, le cerveau donne un signal et le sang commence à affluer vers les organes digestifs. Par la loi de la conservation, dans un environnement fermé, s'il y a un excès quelque part, alors dans un autre endroit nous observerons un déficit. Draine le sang du cerveau et les poumons, ils éprouvent un manque d'oxygène (parce que l'oxygène est délivré aux organes par la circulation sanguine), et donc il y a des symptômes tels que des étourdissements et d'essoufflement sur le fond de faiblesse générale (en fait souffrir et d'autres organes).

L'ingestion de nourriture lourde et intraitable dans le tube digestif est lourde avec la formation du chyme. Un tel morceau de nourriture dure, formant dans l'estomac, incapable d'y faire face, se déplace plus loin dans l'intestin grêle, où il exerce une forte pression sur ses parois. Cette "violence" provoque la libération glandulaire surrénalienne de substances spéciales des catécholamines. Avec ses symptômes associés excès tels que la faiblesse après avoir mangé, des étourdissements, la fatigue, la transpiration, l'essoufflement.

Nous allons plus loin. L'absorption des nutriments par les aliments dans l'intestin s'accompagne d'une augmentation du taux de glucose dans le sang, qui alimente le cerveau. Pour lui, cela sert de signal pour arrêter la production d'orexine. Cette substance nous pousse non seulement à trouver de la nourriture, mais donne aussi une charge de vivacité et d'activité. Il est clair qu'une diminution du niveau de cette substance conduit à une diminution de la force, c'est-à-dire faiblesse et somnolence.

Comme nous le voyons, l'activité des cellules orexine réduit le sucre, ou le glucose, ce qui explique pourquoi la plus grande somnolence et la faiblesse est observée lors de la consommation d'aliments riches en glucides, en particulier des bonbons. En utilisant des biscuits, des bonbons et des boissons sucrées pour une collation dans l'après-midi, nous provoquons effectivement l'inhibition de certains processus dans le corps. Si nous considérons notre corps comme un mécanisme de travail, alors l'orexine joue le rôle d'une pédale d'accélérateur, et le sucre et les autres glucides sont des freins.

C'est pourquoi, l'un des principes de la bonne nutrition est la règle de ne pas consommer d'hydrates de carbone le matin et l'après-midi, ou du moins de limiter significativement leur quantité. Mais les protéines de haute qualité sont une sorte d'antidote pour les hydrates de carbone, réduisant significativement leur effet "soporifique" négatif.

trusted-source[15], [16], [17], [18], [19], [20], [21], [22], [23], [24], [25], [26]

Diagnostics faiblesse après avoir mangé

Quelqu'un s'opposera-t-il à l'affirmation selon laquelle les maladies graves sont plus souvent prévenues que guéries, et un diagnostic opportun rend le traitement plus efficace? En connaissance de cause, les sages ont dit que Dieu prend soin de Dieu. Donc en cas de faiblesse après avoir mangé. Si vous vous prenez à temps, vous pouvez empêcher le développement ou faciliter le traitement de nombreuses maladies, dont un compagnon est une faiblesse similaire. Ou au moins pour développer un menu optimal et le régime de la journée, contribuant à la normalisation de l'état après avoir mangé.

Mais en ignorant ce symptôme peut avoir les plus désagréables conséquences sous la forme de fonctionnement du diabète insulinodépendant, l' exacerbation de la gastrite ou d' ulcère gastrique et ulcère duodénal, le développement d'autres maladies, en particulier celles liées au travail du tube digestif. Si vous réagissez à la situation en temps opportun, vous pouvez prévenir les complications dangereuses , telles que la perforation de l'ulcère ou l'inflammation du péritoine.

Le diagnostic de la faiblesse après le repas se réduit non à l'énoncé même de ce fait, mais à la recherche de la cause de ce symptôme et de l'identification des maladies qui l'accompagnent. À cette fin, tout en prenant le médecin clarifie toutes les circonstances qui ont précédé l'apparition de la faiblesse, quand il y avait, ce que les aliments consommés et les gens en quelle quantité, quels symptômes sont présents le long de la faiblesse que perturber souvent des crises de faiblesse après avoir mangé. En outre, la prédisposition héréditaire à l'allergie alimentaire est exclue ou établie.

En plus d'interroger le patient, le médecin peut effectuer une mesure de la température et de la pression artérielle, ainsi que la palpation de la région épigastrique. Cette méthode d'examen peut déjà donner quelques informations sur la santé du tube digestif.

Des informations plus complètes sur un problème possible sont fournies par des diagnostics instrumentaux. Tout d'abord, l'EIG devrait être examiné. L'identification des pathologies du tractus gastro-intestinal est prise en charge par un gastro-entérologue.

Les méthodes les plus populaires dans ce domaine de recherche sont l'échographie de l'abdomen et la fibrogastroscopie, ce qui permet de voir la pathologie de l'intérieur, mais aussi de mesurer l'acidité du suc gastrique. Sur la base d'études instrumentales et d'une anamnèse, le gastroentérologue donne sa conclusion.

En cas de suspicion d'un syndrome de dumping pour le diagnostic, en plus de l'interrogatoire d'un patient, une radiographie de l'estomac peut être nécessaire. Il peut y avoir des tests provocateurs pour confirmer la réponse au glucose. Des études en laboratoire sur le niveau d'insuline et d'albumine sont effectuées.

En outre, le médecin peut prescrire quelques tests : un test sanguin général et avancé, l'urine et les fèces, et un test sanguin pour le sucre pour détecter le développement du diabète et d'autres maladies métaboliques. Il peut être nécessaire de consulter un endocrinologue spécialisé dans les pathologies du système endocrinien responsables de la normalisation du métabolisme.

Certaines difficultés dans le diagnostic peuvent être une pancréatite. En plus des ultrasons et des rayons X, des études spécifiques peuvent être assignées: endoscopie, laparoscopie, et une étude à deux reprises du sang et de l'urine pour la présence d'enzymes.

Si une dyspnée et une tachycardie sont présentes, des méthodes d'examen supplémentaires, telles que la radiographie pulmonaire, l'électrocardiogramme, l'IRM, etc., peuvent être prescrites.

trusted-source[27], [28], [29], [30], [31], [32], [33], [34], [35], [36], [37]

Qu'est-ce qu'il faut examiner?

Diagnostic différentiel

Si le diagnostic différentiel ne révèle aucune anomalie dans le corps, le médecin donnera au patient les instructions nécessaires à l'élaboration de la routine quotidienne et l'alimentation, afin d'éviter la répétition dans le symptôme futur.

trusted-source[38], [39], [40], [41], [42], [43], [44], [45], [46]

Qui contacter?

Traitement faiblesse après avoir mangé

La faiblesse après avoir mangé n'est pas une maladie. C'est juste un symptôme de certaines pathologies dans le corps. Il s'avère que vous pouvez vous débarrasser de ce symptôme inconfortable seulement en prenant des mesures pour traiter la cause qui le cause. Et comme il peut y avoir beaucoup de ces causes, il n'est pas possible de décrire en détail le traitement de toutes les maladies et conditions pathologiques dans un seul article.

Arrêtons-nous plus en détail sur les médicaments qui peuvent soulager l'état du patient avec les maladies les plus courantes et les conditions associées à la suralimentation. Dans le traitement de diverses maladies du tractus gastro-intestinal, des préparations enzymatiques qui facilitent la digestion et la digestion des aliments dans le tube digestif ont été largement utilisées. S'il y a des problèmes avec l'estomac et le pancréas, ces médicaments sont toujours prescrits dans le cadre d'un traitement complexe des maladies.

D'ailleurs, ces mêmes médicaments peuvent être conseillés pour ceux qui ne peuvent pas contrôler leur appétit, enclin à trop manger, ou tout simplement comme une aide à la digestion pendant les fêtes avec beaucoup de plats gras, copieux, accompagné de nausées et de faiblesse après avoir mangé.

Les préparations enzymatiques les plus populaires et les plus populaires sont Festal, Mezim, Creon, Pancréatine, Pancreasim, Existol, Semilase.

"Pancréatine" - probablement le plus populaire en raison de son efficacité et bon marché signifie pour faciliter la digestion des aliments. Il semblerait qu'une préparation enzymatique avec un nom spécifique devrait également avoir des indications associées à une synthèse altérée d'enzymes pour la digestion dans le pancréas. C'est vrai, mais les problèmes avec le pancréas ne sont que l'une des indications pour prendre le médicament. De plus, les médecins sont invités à prendre « pancréatine » pour des pathologies chroniques, tube digestif, le foie, le pancréas après la chirurgie, l'estomac ou le duodénum de l'intestin après l' irradiation, la suralimentation simple ou constante. Il montre aux gens l'image que la vie ne prédispose pas au mouvement actif, ainsi que ceux qui ont des problèmes avec des appareils à mâcher, la préparation du rayon X ou par ultrasons du tube digestif.

La pancréatine contient des enzymes (protéase, amylase et lipase) identiques à celles produites par le pancréas humain. La source de ces enzymes est le bétail et les porcs. Lorsque oralement préparation enzymatique de réception remplit une carence de ces substances dans le corps et facilite le clivage rapide de protéines, d'amidon et de matières grasses et de leur conversion en acides aminés, les oligosaccharides et les acides gras, nécessaires à la vie humaine.

Dans les pharmacies, vous pouvez trouver un médicament de différents fabricants, disponible sous la forme de comprimés de dosage variable de 10 à 60 pièces par colis. Il existe 2 variétés de la drogue "Pancréatine" et "Pancréatine forte".

Méthode d'application et dosage. Prenez le médicament doit être pris avec de la nourriture ou immédiatement après la fin du repas, en aucun cas en le divisant en parties. La réception du médicament devrait être accompagnée de l'utilisation d'une grande quantité de liquide. Ceci est nécessaire pour que les enzymes de la formulation soient libérées et commencent à agir directement dans le duodénum, et non plus tard.

Cette méthode d'utilisation vous permet d'atteindre l'effet maximal du médicament après 30-40 minutes. Le nombre de comprimés pris à la fois est généralement de 1 à 2, mais la dose peut être augmentée selon les instructions du médecin, en fonction du degré de développement de la déficience enzymatique et de l'âge du patient.

Au cas où le pancréas ne serait pas capable de produire des enzymes du tout, une dose maximale du médicament est prescrite: 5 comprimés "Pancréatine 8000", ce qui correspond au besoin physiologique du tube digestif en enzymes.

"Pancréatine" est capable de supprimer avec succès les symptômes désagréables de suralimentation, tels que la lourdeur dans l'estomac, la somnolence, la nausée et la faiblesse après avoir mangé. Dans ce cas, habituellement 1 comprimé, pris immédiatement après un repas, suffit.

Le médicament a très peu de contre-indications à utiliser. Ceci, comme d'habitude, l'hypersensibilité aux substances dans le médicament, la forme aiguë de la pancréatite, ainsi que l'exacerbation de sa forme chronique. Le médicament est approuvé pour une utilisation dans l'enfance et la grossesse / l'allaitement. Dans ce cas, un dosage individuel peut être défini.

L'administration du médicament est rarement accompagnée d'effets secondaires. De temps en temps, il peut y avoir des selles, des nausées, des sensations désagréables dans l'abdomen, des changements mineurs dans le test sanguin, une éruption cutanée allergique.

Précautions Il n'est pas souhaitable de prendre le médicament avec des antiacides et des préparations de fer, ainsi qu'avec de l'alcool. Il est acceptable d'utiliser "Pancréatine" à petites doses après un festin avec une petite quantité d'alcool.

Dans l'enfance, la prise du médicament provoque une augmentation de la probabilité de constipation.

L'analogue étranger de "Pancreatin" est "Mezim". Les médicaments ne diffèrent que par un dosage fixe d'enzymes individuelles dans ce dernier. "Pancreasim" est un analogue domestique du médicament décrit ci-dessus.

"Créon" est également un analogue de "pancréatine", mais il est déjà disponible sous forme de capsules. Cette forme de libération, selon les médecins, est plus efficace dans ce cas. Le dosage habituel est: 1 capsule avant de manger.

Le médicament "Festal", contrairement aux précédents, est complété par des composants biliaires, ce qui renforce l'action de la lipase et de l'hémicellulose, ce qui aide à décomposer la cellulose. Il favorise une absorption plus efficace des vitamines et des graisses.

Aux indications usuelles des préparations enzymatiques dans ce cas on peut ajouter la diarrhée non infectieuse, la flatulence, le syndrome du côlon irritable.

En relation avec la présence de bile et d'hémicellulose dans la composition du médicament, il présente également des contre-indications spécifiques à l'utilisation. Il s'agit de maladies hépatiques, telles que la jaunisse, l'hépatite, l'insuffisance hépatique, en plus de la cholélithiase, une accumulation de pus dans la vésicule biliaire (empyème) et une obstruction de l'intestin.

Prenez le médicament habituellement à la dose d'un ou deux comprimés 3 fois par jour. La norme pour les enfants est établie par un médecin.

La réception du médicament peut être accompagnée de certains effets secondaires, identiques à "Pancréatine".

Précautions Le médicament est disponible sous la forme d'une dragée, et le contenu dans la coquille de glucose peut nuire à l'état des patients atteints de diabète sucré.

Avec prudence, strictement selon les indications du médecin, "Festal" est pris pendant la grossesse ou l'allaitement.

L'analogue de "Festal", situé dans la même catégorie de prix, est le médicament "Enzistal".

"Somilase" est une préparation de polyenzyme, dans la composition de laquelle on peut trouver un solzyme lié aux enzymes pour la dissociation des graisses, et l'α-amylase. Le principe du médicament est légèrement différent des précédents. Le manque d'enzymes est reconstitué par la division des graisses.

Indications pour l'utilisation de la drogue, en plus du fonctionnement inadéquat du tractus gastro-intestinal et du pancréas en relation avec les maladies, sont les changements liés à l'âge dans le système digestif.

La méthode d'administration et le dosage du médicament sont les mêmes que ceux de "Festal".

Le plus de la drogue "Somilase" est l'absence presque complète de contre-indications à l'utilisation et les effets secondaires. Néanmoins, le médicament doit être pris qu'après consultation avec un spécialiste médical.

En ce qui concerne le diabète, la conversation peut être longue, et sans fondement, car la nomination de médicaments pour cette maladie nécessite la compétence de l'endocrinologue. On peut seulement dire que le traitement de ce trouble de santé est long et repose sur l'adhésion à un régime spécial avec restriction des sources de glucose et de cholestérol.

La même chose peut être dite sur les maladies cardiovasculaires, qui sont traitées par un médecin spécialiste.

Mais en ce qui concerne le syndrome de dumping, vous pouvez donner quelques conseils qui facilitent l'état du patient et permettent la normalisation du processus digestif pour exclure l'apparition de la faiblesse après avoir mangé.

Comme dans le cas du diabète, et dans la situation avec des maladies du tractus gastro-intestinal, le régime alimentaire vient à l'avant. Pour chaque maladie, il existe des limites à la qualité et au dosage des aliments. Le plus souvent recourir à la nutrition fractionnée, lorsque le nombre de repas par jour augmente, et les portions sont réduites en conséquence, ainsi que l'exclusion du menu des aliments lourds qui provoquent la formation de grumeaux alimentaires.

Suivre un régime de dumping implique d'obtenir une nourriture fractionnée à part entière. La nourriture devrait être riche en calories, elle devrait contenir toutes les vitamines nécessaires, mais la quantité de liquide et de glucides devrait être limitée. Les aliments riches en fibres devraient être éliminés autant que possible du menu.

Dans le cas de l'évolution légère du syndrome, la thérapie de régime est souvent limitée. Si, en plus de nausées et de faiblesse après avoir mangé il y a encore des vertiges, pour l'élimination de ces syndromes peuvent être produits recommandés « Immodium » « Motilium », « octréotide » et préparations enzymatiques.

"Immodium" réduit la fréquence des contractions de la paroi intestinale, en raison de laquelle son contenu se déplace à un rythme plus lent. Le médicament est indispensable pour le syndrome d'apparition modérée avec des médicaments atropine qui réduisent la motilité gastro-intestinale. "Okreotid" réduit la probabilité de complications après des opérations sur l'estomac et d'autres organes du tube digestif. "Mollium" supprime directement les symptômes désagréables qui accompagnent le syndrome de dumping.

Dans le cours sévère du syndrome de dumping, l'anesthésique "Novocain" est prescrit avant les repas. Dans ce cas, après chaque repas, les médecins ne recommandent pas le déplacement actif, mais conseillent au contraire de se reposer.

Si toutes les mesures prises ne fonctionnent pas, des soins chirurgicaux peuvent être nécessaires, qui consistent en une gastrojunoduodénoplastie reconstructrice, qui ralentit le mouvement des aliments vers l'intestin grêle.

La faiblesse après un repas peut être causée par une violation de la digestibilité des aliments, et donc des vitamines dans leur composition. Par conséquent, la thérapie de cette condition comprend l'apport de complexes de vitamines.

Le traitement de physiothérapie est prescrit pour les maladies causées par un état de faiblesse après avoir mangé. Il peut s'agir de la fangothérapie, du traitement de l'eau minérale, des exercices de physiothérapie, de la climatothérapie.

Traitement alternatif de la faiblesse après avoir mangé

Le traitement médicamenteux et alternatif de la faiblesse après avoir mangé est basé sur l'élimination de la cause de sa cause, et par conséquent, devrait seulement être effectué selon les résultats du diagnostic médical. Lorsque la maladie est établie, il est logique de commencer son traitement, ce qui permettra d'éliminer la faiblesse et d'autres symptômes.

Donc, avec la pancréatite et la gastrite, le jus de pomme de terre frais a un effet positif, vous devez le boire de 1,5 à 3 verres par jour.

Aide à de nombreuses maladies du tractus gastro-intestinal et de la propolis. Il est utilisé sous la forme d'une teinture d'alcool, d'une solution aqueuse ou sous forme naturelle. La chose la plus simple pour les complications de la maladie et l'apparition des symptômes de la nausée et de la faiblesse après avoir mangé est de mâcher un peu de propolis légèrement plus qu'un pois pendant un certain temps.

L'huile d'argousier soulage également significativement l'état des patients avec l'estomac, le duodénum et les intestins. Prenez-le devrait être 1 cuillère à café pendant 25-30 minutes avant de manger.

Dans le cas du diabète sucré, la médecine alternative recommande d'utiliser des haricots légers dans la quantité de 7 pcs., Pré-imbibé le soir dans 100 g d'eau. Les haricots doivent être mangés à jeun, arrosés avec la même eau, une heure avant le repas.

Aide à stabiliser la condition avec le diabète et le raifort. Il doit être écrasé et insister sur le lait aigre dans un endroit froid pendant environ 7-8 heures (1 cuillère à soupe de raifort par 1 point de lait caillé). Prendre une demi-heure avant les repas d'un montant d'une cuillerée.

De telles recettes sont excellentes, mais en plus de stabiliser le tube digestif et prévenir la faiblesse, la nausée, le vertige après avoir mangé, favorise l'utilisation d'aliments et d'herbes qui aident à améliorer la digestion. Aux produits de cette action portent les fruits secs, les fruits et les légumes frais, la graine de lin, les produits laitiers, le son.

trusted-source[47], [48]

Homéopathie

Traitement de la faiblesse des herbes après avoir mangé est basé sur les propriétés de certaines herbes utiles pour la digestion. Ces herbes comprennent le pissenlit, l'aneth, la menthe. Et aussi la camomille, l'aunée, le plantain, le millepertuis, le romarin, la racine de gingembre, la chicorée et l'ayr, etc. Basé sur ces herbes sont des honoraires médicaux. Certains d'entre eux peuvent être trouvés même dans la pharmacie, par exemple, des tisanes efficaces Dr. Selezneva.

Parmi les autres remèdes homéopathiques, avec une faiblesse après avoir mangé, les médicaments suivants peuvent être distingués:

"Anacardium-Homaccord" est utilisé pour traiter divers troubles du fonctionnement du système digestif. Une des indications d'utilisation est le syndrome de dumping malheureux.

Le médicament est disponible sous forme de gouttes. La dose quotidienne pour adultes est de 30 gouttes, réparties également en 3 doses. L'enfant est installé par un médecin.

Contre-indication à utiliser est une hypersensibilité aux composants. Les effets secondaires ne sont pas observés. Les patients avec des pathologies de la glande thyroïde peuvent prendre le médicament seulement dans la dose déterminée par l'endocrinologue.

Ampoules homéopathiques "coenzyme compositum", utilisées sous forme d'injections. Normaliser le métabolisme, activer les défenses de l'organisme pour lutter contre les pathologies du tractus gastro-intestinal et d'autres organes et systèmes, affecter positivement la production d'enzymes.

Les injections sont faites 1 à 3 fois par semaine, en utilisant différentes méthodes d'administration de médicaments. Dose unique pour adulte - 1 ampoule. Pour les enfants de moins de 6 ans, la dose est de 1 ml, jusqu'à 1 an - 0,4 ml, jusqu'à 3 ans - 0,6 ml.

La solution peut également être prise par voie orale (par la bouche), en diluant la dose prescrite dans l'eau (5-10 ml). Le cours de la thérapie peut varier entre 2 et 5 semaines.

En plus de l'intolérance de la drogue d'autres contre-indications pour ce remède pour la faiblesse après avoir mangé non. Mais certains effets secondaires sont remarqués: gonflement au site d'injection, démangeaisons et éruptions cutanées allergiques.

Il n'est pas recommandé de mélanger ce médicament avec d'autres médicaments dans la même seringue.

"Natrium phosphoricum" - un médicament pour le traitement du diabète et des conditions difficiles avec la digestion des aliments gras. Contient du lactose.

Le médicament est destiné au traitement des adultes et des enfants, y compris les nourrissons. Une seule dose pour tous les âges est un - 1 comprimé. Mais la fréquence d'application dépend de l'âge du patient et de l'évolution de la maladie. Avec des conditions chroniques, le médicament est pris 1-3 fois par jour, avec une forte - 1 à 6 fois.

Lors de la prise du médicament, des réactions d'hypersensibilité sont possibles. À la grossesse la consultation du médecin-expert à l'occasion de l'application de la préparation peut être nécessaire.

"Gastronal" est une préparation homéopathique qui a trouvé son application dans la thérapie complexe des maladies gastro-intestinales, accompagnée de nausées et de faiblesse après avoir mangé.

Le médicament est indiqué chez les adultes de plus de 18 ans. Contre-indications à l'utilisation, en plus des réactions d'hypersensibilité, sont le manque de sucre et l'intolérance au fructose, qui fait partie du médicament. Les effets secondaires se manifestent uniquement en ignorant les contre-indications.

La préparation sous la forme de granules homéopathiques est utilisée dans la dose unique habituelle (8 pcs.) Et est retenue dans la bouche jusqu'à ce que la dissolution maximale est atteinte. Vous pouvez prendre la pilule avant (pendant une demi-heure) ou après un repas (en une heure). Il est recommandé d'utiliser le médicament trois fois par jour pour un traitement de 1 mois.

Le produit n'est pas recommandé pendant la grossesse et l'allaitement, et après l'expiration de la durée de conservation.

La prévention

Prévention de la faiblesse et d'autres symptômes désagréables après avoir mangé commence par une révision du régime actuel de la journée et le menu habituel. Le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner devraient être en même temps. Pendant le repas, vous devez vous concentrer sur le processus de manger, et ne pas penser aux détails de la prochaine réunion et vous inquiéter des moments manqués. Il n'est pas nécessaire de regarder des émissions télévisées pendant le repas, d'apprendre des leçons, de se préparer aux examens, de lire des fictions, de se retrouver seul avec des aliments insuffisamment mâchés.

Reconsider et votre ration horaire. Le matin et le jour, limiter la consommation d'aliments riches en hydrates de carbone afin qu'ils ne provoquent pas de somnolence intempestive. Pour prévenir les vertiges et la faiblesse après avoir mangé, limitez la quantité de café que vous buvez, en particulier le café avec du sucre.

L'augmentation de la fréquence de la prise alimentaire et la réduction des portions individuelles aideront le tube digestif à faire face plus facilement à son travail. En même temps, vous devriez manger lentement, en coupant soigneusement les aliments dans votre bouche et en préférant les aliments légers, les fruits et les légumes. Cela aidera à éviter la formation de grumeaux alimentaires.

S'il n'y a pas de contre-indications particulières, entrez dans votre fibre alimentaire, ce qui aidera activement le tube digestif dans le traitement des aliments. Faites attention aux autres produits qui améliorent la digestion. Ils sont utiles pour le traitement et la prévention de la faiblesse après avoir mangé.

Prenez l'habitude de boire un verre d'eau propre une demi-heure avant votre premier repas. Cela permettra non seulement de commencer l'estomac et les intestins qui ne se sont pas encore éveillés, mais aussi de les purifier du mucus accumulé.

La suralimentation est le plus grand ennemi du tractus gastro-intestinal. Ce sont les excès alimentaires et son volume important qui sont la cause fréquente du développement de diverses pathologies du tractus gastro-intestinal. Un verre d'eau aidera, et dans ce cas, réduire l'appétit rage.

Si, toutefois, éviter de trop manger est impossible (il se produit généralement lors des mariages, anniversaires et autres fêtes avec beaucoup d'alcool et de spécialités), viennent aux préparations enzymatiques d'aide et traditionnels à charbon actif, ce qui aidera à se débarrasser de rapidement et efficacement à ces ennuis comme des étourdissements, des nausées et faiblesse après avoir mangé.

trusted-source[49], [50], [51], [52]

Prévoir

Parlant du pronostic de la faiblesse après avoir mangé comme une maladie occasionnelle répétitive et désagréable, le respect de l'alimentation et d'autres mesures préventives changeront sans équivoque la situation pour le mieux. Si nous considérons la faiblesse après avoir mangé comme un symptôme d'une maladie particulière, alors pour un pronostic favorable, un traitement sérieux et à long terme peut être nécessaire à condition que la pathologie soit détectée à temps. Ici, un régime est rarement suffisant.

trusted-source[53], [54]

You are reporting a typo in the following text:
Simply click the "Send typo report" button to complete the report. You can also include a comment.