^

Santé

Augmentation de l'appétit

, Rédacteur médical
Dernière revue: 01.06.2018
Fact-checked
х

Tout le contenu iLive fait l'objet d'un examen médical ou d'une vérification des faits pour assurer autant que possible l'exactitude factuelle.

Nous appliquons des directives strictes en matière d’approvisionnement et ne proposons que des liens vers des sites de médias réputés, des instituts de recherche universitaires et, dans la mesure du possible, des études évaluées par des pairs sur le plan médical. Notez que les nombres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers ces études.

Si vous estimez qu'un contenu quelconque de notre contenu est inexact, obsolète ou discutable, veuillez le sélectionner et appuyer sur Ctrl + Entrée.

Pendant longtemps, on croyait que l'augmentation de l'appétit est un bon signe, ce qui signifie qu'une personne est en bonne santé et assez heureuse avec la vie.

Les médecins se sont battus uniquement avec un appétit réduit - un symptôme de maladie et de mauvaise santé. Cependant, au cours des dernières décennies, les spécialistes ont établi la limite entre l'envie de nourriture accrue et normale et ont conclu que certaines personnes ressentent la faim même lorsque leur estomac est déjà plein, ce qui peut être considéré comme une anomalie. Inutile de dire que le manque de contrôle sur l'appétit, conduit tôt ou tard à l'émergence de maladies telles que le diabète, l'obésité, les troubles métaboliques, des problèmes avec le pancréas, et ainsi de suite. Aujourd'hui, nous allons parler de pourquoi cela se passe, et s'il est possible de traiter ce phénomène.

trusted-source[1], [2], [3], [4], [5], [6], [7], [8], [9]

Causes

Causes de l'augmentation de l'appétit

Les centres de la faim et de la saturation sont dans l' hypothalamus. Dans les maladies des organes digestifs, les impulsions pathologiques sont envoyées à ces centres de diverses manières, provoquant une augmentation de l'appétit. Le centre de saturation est stimulé par l'étirement de l'estomac et de la partie supérieure de l'intestin grêle. De chémorécepteurs de l'intestin au centre de l'appétit vient des informations sur la disponibilité et l'assimilation des nutriments. Les centres de la faim et de la saturation sont également affectés par des facteurs circulants (hormones, glucose, etc.), dont le contenu, à son tour, dépend de l'état de l' intestin. Pour l'hypothalamus provenant des centres supérieurs, il y a des signaux provoqués par des douleurs ou des réactions émotionnelles qui se produisent dans les maladies du tube digestif.

Normalement, l'appétit d'une personne est contrôlé par l'hypothalamus, une partie du cerveau qui estime la quantité de nourriture consommée. Apparemment, les changements dans la soif de nourriture peuvent conduire à des perturbations dans ses activités. Souvent, le désir de manger quelque chose de sucré ou de farineux s'explique par des fluctuations du taux de glucose dans le sang ou par des troubles de la production d'insuline. Dans ce cas, il est recommandé de limiter dans les plats diététiques avec un indice glycémique élevé.

Les femmes peuvent noter le désir accru de manger pendant les périodes d'éruptions hormonales, à savoir avant et pendant les règles ou pendant la grossesse.

Les personnes qui suivent des régimes stricts ou pratiquent des sports peuvent noter un désir aigu de manger, associé à des tentatives par le corps pour compenser le manque d'énergie.

Pourquoi augmenter l'appétit? D'une grande importance sont les nombreuses tentations qui nous attaquent partout: belle publicité alimentaire, des kiosques avec des pâtisseries sur le chemin du travail, l'arôme des plats préparés à partir d'un restaurant à proximité - tout cela stimule l'appétit et nous fait manger, même si nous ne voulons pas. Les desserts séduisants, les délices, les plats fraîchement préparés et joliment décorés ne demandent qu'à essayer au moins une tranche.

Et un de plus, beaucoup de raisons bien connues - des problèmes de brouillage. Les émotions fortes, les expériences, les stress sont souvent des facteurs dans le désir de mâcher. Ainsi, nous essayons de remplir une sorte de vide à l'intérieur, que nous considérons comme la faim. Habituellement, dans cette situation, les gens sont attirés par les aliments riches en glucides - sucrés et farines. Le fait est qu'une telle nourriture favorise le développement de la sérotonine - une hormone de plaisir bien connue. Grâce à la sérotonine, une personne se calme, son humeur monte. L'organisme se souvient de cela, et sous le stress suivant "conduit" nous directement au réfrigérateur, pour une partie de la sérotonine.

Et une autre hormone qui affecte les envies de manger est la dopamine. Il est prouvé, par exemple, que chez les personnes souffrant d'obésité, la dopamine est en quantité insuffisante, il faut donc la remplacer par un autre repas.

Chaque cas d'appétit croissant est individuel, et les raisons peuvent en être différentes. Considérons certains d'entre eux séparément.

trusted-source[10], [11], [12], [13]

Symptômes

Augmentation de l'appétit en tant que symptôme de la maladie

Dans de nombreux cas, l'envie de nourriture est en effet un symptôme de maladie. Dans les maladies, le corps au niveau de l'instinct commence à accumuler de l'énergie supplémentaire pour sa propre récupération.

Bien sûr, vous ne pouvez pas considérer le désir de manger une fois de plus, comme la présence de toute maladie. Cela peut être confirmé uniquement par une voie diagnostique lorsque vous consultez un médecin.

Cependant, vous devriez savoir quelles maladies peuvent être discutées avec un appétit excessif:

  • la présence de néoplasme dans le cerveau;
  • diabète sucré;
  • changement dans le niveau des hormones (déséquilibre);
  • un trouble de la fonction de la glande thyroïde;
  • les maladies du système digestif;
  • états dépressifs, stress psychologique;
  • surmenage de nature physique et psychologique;
  • syndrome de déshydratation;
  • l'insomnie;
  • un trouble de l'alimentation;
  • béribéri, anémie.

Une envie de nourriture accrue accompagne souvent les personnes lors de la récupération de diverses maladies: infectieuses, inflammatoires, voire froides. Ceci est considéré comme normal, car le corps essaie de compenser l'énergie dépensée pendant la maladie.

Augmentation de l'appétit chez les femmes

La réaction du centre cérébral responsable de la faim dans le corps de la femme est directement proportionnelle à la phase du cycle mensuel. Au cours de la deuxième phase, environ 14 jours avant la menstruation, cette réaction devient plus prononcée, et une femme peut avoir un désir constant de manger. Pour certains, ce problème se produit deux semaines avant les jours critiques, et d'autres - pour 2-3 jours.

Ceci s'explique tout d'abord par un réarrangement cyclique du niveau hormonal. Après l'ovulation, la quantité de progestérone dans le sang augmente. La progestérone favorise la libération d'hormones d'adrénaline et de noradrénaline qui, à leur tour, accélèrent la production de suc gastrique. Cela affecte non seulement l'apparition d'un sentiment de faim, mais aussi la digestion plus rapide de la nourriture.

De plus, la progestérone elle-même provoque également une augmentation de l'appétit, puisque la principale vocation de cette hormone est de préparer le corps féminin à la grossesse. L'augmentation de son nombre signifie que la femme est prête à devenir enceinte, de sorte que le cerveau signale qu'il est nécessaire de stocker d'urgence des nutriments en cas de conception réussie.

Depuis dans la deuxième moitié du cycle mensuel dans le corps d'une femme commence à produire moins d'insuline, alors le syndrome prémenstruel peut vouloir des glucides simples: gâteaux, chocolats, chocolat. Simultanément avec une teneur réduite en hormones du plaisir, tout cela peut conduire non seulement à une fausse sensation de faim, mais aussi à trop manger.

Augmentation de l'appétit chez les personnes âgées

Les raisons de l'augmentation des besoins et des envies de nourriture dans la vieillesse sont nombreuses. Un de ces facteurs est la déficience de la mémoire et la concentration de l'attention: une personne ne se souvient tout simplement pas combien de temps s'est écoulé depuis le dernier repas, et exige à nouveau de la nourriture. De plus, la personne âgée peut ne pas avoir un sentiment de saturation, en raison de nombreuses maladies chroniques, y compris le tube digestif.

Les personnes âgées s'inquiètent et s'inquiètent de leurs proches, de leur santé, de la fin de leur vie. L'anxiété crée le même besoin de nourriture: une personne essaie d'étouffer ses problèmes et sa douleur avec un autre repas. De plus, beaucoup de personnes âgées gardent leurs expériences «en elles-mêmes» et leur tension nerveuse ne peut être reconnue que par le désir constant de manger.

Il y a des facteurs endocriniens de la gourmandise. Les maladies à long terme, les troubles métaboliques - tout cela affecte l'état de l'appétit. Il est nécessaire d'effectuer un diagnostic pour trouver la cause d'une telle pathologie et pour la traiter.

Il est particulièrement important de consulter un spécialiste si l'utilisation constante de la nourriture se transforme en un effet secondaire - l'obésité.

Augmentation de l'appétit pour la grossesse

Quand une femme apprend qu'elle est enceinte, son corps subit déjà des changements hormonaux rapides. Le besoin de nutriments augmente brusquement, de plus, la future mère commence à ressentir exactement ce dont elle a besoin pour manger. Il y a des souhaits et des préférences différents et pas toujours ordinaires dans les produits.

Le premier trimestre de gestation, en raison de la toxicité inhérente à cette période, peut s'accompagner d'une diminution de l'appétit: nausées, faiblesse et parfois vomissements. Cependant, au deuxième trimestre, le bien-être s'améliore en général et le besoin de nourriture se manifeste à nouveau, même quelques fois plus.

Ce n'est pas surprenant, car le corps féminin dépense beaucoup de force et de ressources internes pour former et supporter l'enfant. Chaque jour, le menu devrait contenir un ensemble complet de toutes les substances nécessaires: protéines, glucides, oligo-éléments, vitamines, graisses. Si tous les nutriments suffisent, alors le corps ne nécessite pas plus que nécessaire. Cela signifie que si une femme veut quelque chose, alors dans le corps de ce "quelque chose" ne suffit pas.

Essayez de ne manger que des aliments sains, ne pas trop manger, surveiller votre poids selon le tableau de prise de poids pendant la grossesse. Une telle table peut être prise dans n'importe quelle consultation des femmes. Si un manque excessif de nourriture conduit à une suralimentation et à un gain de poids excessif, examinez le régime avec votre médecin.

Augmentation de l'appétit chez un enfant

L'appétit de l'enfant est sujet à des fluctuations considérables. Il est brièvement réduit, ce qui peut souvent être associé à une mauvaise nutrition, la qualité de la cuisson, la monotonie de l'alimentation, l'inadéquation de la consommation d'alcool pendant la saison chaude et d'autres facteurs. Troubles de l' appétit à long terme, la réduction jusqu'à ce que l'absence (anorexie) sont associés à différentes pathologies et l' intoxication, les maladies de l'appareil digestif, le système nerveux et d' autres.

L'état d'augmentation de l'appétit (polyphagie) chez les enfants est moins fréquent. Augmentation Physiologique de l'appétit considéré comme périodes de croissance et de développement intensif, par exemple, au cours de la première extension (6-8 ans), la puberté, parfois chez les nourrissons prématurés en raison de la croissance accélérée du nombre de cas dans la période de convalescence après aiguës des maladies infectieuses. Typiquement, une augmentation de l'appétit à des degrés élevés (boulimie) chez les enfants atteints de diabète. L'augmentation de l'appétit chez un enfant conduit souvent à l' obésité. Ce symptôme apparaît également dans la tumeur de l'appareil des îlots du pancréas (cellules bêta) - insulinome. Dans ce cas, l'hypoglycémie est également observée.

Augmentation de l' appétit peut être observée dans les tumeurs du cerveau, en particulier, la zone hypothalamique, dans certains cas , hypoplasie congénitale du système nerveux central, l' utilisation prolongée de stéroïdes, parfois ftivazida, certains antihistaminiques. La polyphagie est également observée chez les patients présentant certaines formes de malabsorption, de pancréatite chronique, d'ulcère duodénal.

Augmentation de l'appétit pour l'allaitement maternel

Pendant la période d'allaitement, les causes d'un sentiment constant de faim peuvent être:

  • perte de liquide avec du lait;
  • augmentation de la consommation d'énergie (pour la production de lait, les soins aux enfants, les nouveaux soins pour la maison, etc.);
  • habitude de manger intensément pendant la grossesse;
  • facteurs subjectifs - manque de sommeil, sentiments pour l'enfant, dépression post-partum.

Un rôle important est joué par l'équilibre des hormones sexuelles. La plupart des taux d'hormones chez les jeunes mères se stabilisent environ six mois après l'accouchement, et pendant tout ce temps, une femme peut souffrir d'un besoin accru de nourriture. En règle générale, avec le temps, le niveau redevient normal et l'attitude envers la nutrition est normalisée.

Le moyen de dissuasion de ne pas tout manger devrait être la santé de l'enfant. Ce n'est pas un secret que presque tout ce que la mère mange, passe à l'enfant dans le lait. Quelle peut être la gourmandise d'une femme pour un bébé: diathèse, coliques dans le ventre, allergies et même l'asthme bronchique. Avant de retourner au réfrigérateur, pensez-vous si vous voulez vraiment manger, ou si c'est juste un caprice du corps?

Augmentation de l'appétit pour la gastrite

Avec la gastrite, l'envie de nourriture disparaît plus souvent qu'intensifie, parce que la douleur dans l'estomac ne contribue pas au désir de manger. Cependant, parfois c'est possible et vice versa: l'allocation incontrôlée du suc gastrique peut provoquer une fausse sensation de faim. En outre, de nombreux patients tentent de saisir la douleur avec plus de nourriture.

Il y a une troisième raison: le processus inflammatoire dans l'estomac nécessite des vitamines et des nutriments supplémentaires du corps, ainsi que des liquides pour éliminer les produits résiduels de la réaction inflammatoire.

Lutter avec une sensation constante de faim avec la gastrite n'a pas de sens, il est nécessaire de traiter la gastrite directement. Après la récupération, l'appétit va se rétablir. Mais continuer et trop manger c'est impossible. Il est plus raisonnable de manger souvent, mais petit à petit, en réduisant la charge sur le système digestif. Le régime doit être aussi simple que possible: par exemple, la soupe bouillie doit être remplacée par du bouillon, et garnir de légumes cuits à la viande.

N'essayez pas de réduire considérablement le régime, car le jeûne n'est pas la meilleure option pour la gastrite. Mangez toutes les 2 à 2,5 heures, mais les portions doivent être petites, ne causant pas une sensation de satiété. Comme le remède contre la maladie, le menu peut être progressivement élargi.

Augmentation de l'appétit le soir

Les nutritionnistes expliquent l'augmentation de l'appétit en fin d'après midi par les raisons suivantes:

  • pendant la journée, une personne a perdu des calories;
  • Au cours de la journée, il a consommé des aliments riches en glucides, ce qui a provoqué une forte augmentation du taux de sucre dans le sang.

Si le corps manque de calories (par exemple, vous êtes assis sur un régime strict), alors à la première occasion, il commence à exiger de la nourriture, et le plus souvent cela arrive le soir ou même la nuit.

Si vous avez mangé des sucreries, des bonbons, ou si vous avez été tenté par un gâteau pendant la journée, alors une forte baisse du taux de sucre dans le sang se produira dans quelques heures, et le corps commencera à avoir besoin d'une portion supplémentaire de sucre. Une autre question concerne les glucides complexes (par exemple, les céréales): ils ne provoquent pas de sauts brusques dans le niveau de glucose, le sucre monte et descend graduellement, et la sensation de faim est contrôlée.

Lorsque vous choisissez un régime, rappelez-vous que trop de restrictions caloriques de la nourriture oblige notre corps à exiger de la nourriture tôt ou tard, et à créer des réserves uniques sous la forme de dépôts graisseux. Le corps humain ne peut pas permettre à la mort de provenir de l'épuisement, de sorte que le manque de calories à un moment donné se déverse dans un trouble de l'hyperphagie boulimique. Et si, dans un premier temps, affamer vous semble assez facile, toutes les tentatives ultérieures se terminera tôt ou tard avec des attaques de la soirée "zhora".

Parfois, le fait de trop manger le soir n'est qu'une habitude. Toute la journée au travail, le petit-déjeuner est tout simplement pas le temps. Et cela à la fin: le soir, une personne rentre à la maison et se gorges «dans deux dîners». Et ainsi tous les jours. Le corps s'habitue et tolère calmement la famine de la journée, sachant que le soir, la nourriture viendra en quantités abondantes.

Tous les facteurs ci-dessus peuvent être considérés comme une violation de l'alimentation. Ce n'est pas bon pour le système digestif, et pour la santé en général. Par conséquent, les habitudes alimentaires doivent être examinées et mangent entièrement et correctement.

Nausées et augmentation de l'appétit

La nausée peut parler de nombreuses maladies et conditions. Ainsi, la nausée accompagnée de certaines maladies du tube digestif, les violations de l'appareil vestibulaire, la toxicose pendant la grossesse, l'empoisonnement et l'intoxication. Et qu'est-ce qui peut indiquer l'apparition de la nausée et en même temps un sentiment de faim?

Les nausées peuvent provoquer une augmentation de la salivation et une augmentation de la production de suc gastrique, ce qui déclenche l'apparition d'une sensation de faim. Dans de telles situations, vous ne voulez pas seulement manger: la nourriture est digérée plus rapidement, le tube digestif travaille plus activement. Peut-être même plus de selles.

Si vous ne parlez pas de grossesse, qui peut être accompagnée d'une maladie similaire, les symptômes énumérés peuvent être une conséquence de ces maladies:

  • pathologie du tractus gastro-intestinal (ulcère peptique, forme aiguë et chronique de la gastrite, gonflement de l'estomac, œsophagite);
  • les maladies pancréatiques (pancréatite, tumeurs);
  • les maladies de la vésicule biliaire;
  • augmentation de la pression intracrânienne, méningite, encéphalite, parkinsonisme;
  • maladie marine.

Parfois, des accès de nausée et un désir de manger apparaissent lors de la prise de certains médicaments. Il peut s'agir de glycosides cardiaques ou d'antidépresseurs.

Augmentation de l'appétit, de la somnolence et de la faiblesse

Une sensation de faim et de somnolence, la fatigue sont observées avec une baisse du niveau de sucre dans le sang. En règle générale, ceci est un effet secondaire des régimes stricts et de la famine. Vous pouvez faire des tests pour vous assurer d'une faible quantité de glucose dans le sang. Si les craintes sont confirmées, il est recommandé de consulter un nutritionniste qui révisera votre alimentation et établira un menu spécial qui répondra à vos besoins (par exemple, pour la perte de poids) et n'aura aucune incidence sur votre santé et votre bien-être.

Le sentiment de faim semble tout à fait logique, en raison d'un manque de nutrition pour le corps. L'estomac est vide, respectivement, le centre de la faim signale qu'il est nécessaire de prendre de la nourriture.

La faiblesse et la somnolence sont associées à des coûts énergétiques irremplaçables, à une déshydratation générale et à une perte de protéines musculaires. Une personne se sent somnolente, fatiguée, il veut constamment dormir, et le lendemain matin, il ne ressent pas de gaieté.

L'augmentation de l'appétit et de la faiblesse peut également se produire avec une glycémie élevée associée au diabète sucré, à des troubles de la glande surrénale ou de la glande thyroïde. Une augmentation persistante de la quantité de sucre peut être accompagnée des symptômes suivants:

  • miction fréquente;
  • bouche sèche;
  • l'ishudanie;
  • un sentiment de faim;
  • faiblesse
  • déficience visuelle;
  • l'association de maladies infectieuses.

L'organisme dans ce cas est déshydraté, épuisé. Un homme ne veut pas seulement manger: le plus souvent il ressent le besoin de sucrer. En même temps, il ne se rétablit pas, mais au contraire, perd du poids, pourquoi le sentiment de faim et de faiblesse ne fait qu'augmenter.

Les fluctuations de la glycémie ne devraient pas être aiguës. Suivez les changements dans la balance peut être, plusieurs fois passer le test pour le glucose. La consultation de suivi d'un endocrinologue ou d'un thérapeute déterminera s'il y a une maladie dans le corps. Si c'est le cas, le médecin prescrira un traitement approprié et suivra la dynamique de l'état du patient.

Appétit très accru

L'appétit «brutal» est souvent la conséquence d'un trouble du métabolisme des glucides. De tels troubles deviennent dans la plupart des cas la cause d'un poids excessif et de l'obésité. Les personnes ayant de tels problèmes sont attirées principalement par des produits riches en glucides simples: bonbons, gâteaux, biscuits, tartes, brioches.

Avec l'utilisation de ces produits, la quantité de glucose dans le sang augmente rapidement. Une quantité excessive d'insuline pénètre dans la circulation sanguine, ce qui réduit également le taux de glucose rapidement. À la suite d'une forte baisse de glucose, le centre du cerveau reçoit à nouveau un signal qu'il est nécessaire de prendre de la nourriture. Il se produit une sorte de cercle vicieux: plus nous mangeons, plus nous en avons besoin. En conséquence, le métabolisme des glucides est perturbé, et après cela, les processus métaboliques généraux. Il y a une accumulation d'énergie en excès, une grande quantité de tissu adipeux est produite, dont le clivage est bloqué par le cerveau. Et en conséquence - l'obésité.

Une envie de nourriture excessive ne se forme pas immédiatement - habituellement des années de malnutrition, de mode de vie malsain, de stress, d'inactivité, etc. Pour cela, la stabilisation du centre de saturation n'est nécessaire qu'en normalisant les principes alimentaires et vitaux.

Augmentation de l'appétit pour le cancer

Avec des problèmes de cancer, l'appétit est généralement réduit, pas élevé. Cela est dû à la plus forte intoxication du corps, avec la libération des produits de désintégration par la tumeur, et aussi avec l'utilisation de médicaments puissants, qui affectent également négativement les centres de saturation.

L'absence de sensation de faim pour le cancer de l'estomac est due au fait que le néoplasme remplit la lumière gastrique, ce qui crée une sensation de satiété.

L'intensification de la faim peut être observée seulement dans les premiers stades de la maladie, ou au stade de la récupération, lorsque le patient est en voie de guérison. Ceci est considéré comme un bon signe et signifie que le corps est restauré et nécessite des nutriments supplémentaires.

Cependant, manger avec un cancer est nécessaire. Il est très important de maintenir le corps dans un état efficace, car s'il est affaibli, il ne pourra pas résister à la maladie. La nourriture doit être de haute qualité, de haute qualité, riche en calories, de petites portions, mais souvent.

Vers et augmentation de l'appétit

Glistov, capable de se fixer dans le corps humain, est connu pour plus de deux cents espèces: principalement des vers plats et des nématodes. En raison du grand nombre de parasites, les symptômes de l'infection peuvent être significativement différents. Ainsi, dans les invasions helminthiques, une diminution et une augmentation de l'appétit peuvent être observées. Par conséquent, la présence de la faim ne peut pas être considérée comme un signe caractéristique de la présence de vers.

L'infection par des parasites est caractérisée par un ensemble de symptômes:

  • irritabilité déraisonnable, colère, fatigue constante, troubles du sommeil;
  • sensations désagréables dans l'abdomen, augmentation de la formation de gaz, sensation de lourdeur, absence ou aggravation de la faim, digestion (la constipation est remplacée par la diarrhée);
  • l'anémie, le béribéri;
  • la perte de poids, dans la croissance retardée de l'enfance;
  • allergies fréquentes.

Une sensation constante de faim peut être associée à des vers, si avec une envie accrue de nourriture, il ya une perte de poids, et certains des autres symptômes énumérés ci-dessus.

Afin de vérifier la présence de vers, il est nécessaire de prendre quelques fois pour analyser les excréments, vous pouvez également effectuer un frottis ou un grattage.

Augmentation de l'appétit chez les hommes

Les hommes sont sujets à la gourmandise tout autant que les femmes. Il va sans dire que le sexe masculin a besoin de plus de calories que les femmes. Cependant, parfois vous ne pouvez pas vous retenir et manger trop. Les raisons pour lesquelles le corps fait que l'homme mange plus aussi, c'est beaucoup:

  • troubles de la fonction thyroïdienne, troubles endocriniens;
  • les maladies du système digestif (gastrite, ulcères, dysbactériose, etc.);
  • États déprimés, déprimés, manque de réalisation de soi (licenciement, bas salaires, troubles familiaux, etc.);
  • stress fréquent
  • fatigue chronique, surmenage, manque de sommeil, travail physique intense;
  • nutrition déséquilibrée, manque de nutrition adéquate;
  • boire de l'alcool;
  • déshydratation.

Le plus souvent, la plupart des problèmes énumérés sont résolus dans un délai relativement court en ajustant le régime alimentaire, le régime de la journée, en prévoyant suffisamment de temps pour se reposer et dormir suffisamment.

Si un homme boit de l'alcool, l'augmentation de l'appétit qui en résulte peut être une conséquence de troubles métaboliques, d'une défaillance dans la production d'enzymes digestives et de suc gastrique, de dommages chroniques au système digestif. Et, finalement, toute acceptation d'alcool s'accompagne d'une «collation» dense, car les boissons alcoolisées irritent les récepteurs de l'estomac et provoquent un désir «brutal» de manger.

Tout cela doit être pris en compte lorsque vous commencez à lutter avec un appétit accru. Pour commencer, il est nécessaire de se débarrasser des mauvaises habitudes, d'établir la nutrition et le style de vie, de mettre en ordre le système nerveux - et la partie principale du problème peut être résolue.

Traitement

Traitement de l'augmentation de l'appétit

Pour combattre le sentiment de faim non motivé, vous devez d'abord ajuster votre alimentation. Il est important de réduire le pourcentage d'aliments gras, sucrés et épicés dans l'alimentation, de manger moins d'aliments semi-finis et de plats cuisinés dans les magasins et les fast foods. De nombreux fabricants ajoutent des produits exhausteurs de goût spéciaux qui poussent les consommateurs à acheter et à utiliser ce produit particulier, et en quantités non contrôlées: après ces additifs maison d'habitude et des aliments sains sembleront frais et sans saveur. Rappelez-vous ceci lorsque vous achetez de la nourriture.

Évitez de trop manger. Mieux à l'heure, mettez l'assiette de côté: rien de terrible n'arrivera si vous finissez le plat dans une heure ou deux.

Prenez votre temps en mangeant, ne soyez pas distraits en parlant au téléphone, en regardant des nouvelles ou en lisant des journaux. Pour que le corps comprenne qu'il a mangé, les yeux doivent voir la nourriture, et non les pages sur le moniteur d'ordinateur.

Ne buvez pas de nourriture, cela peut faciliter l'évacuation rapide des aliments non digérés de l'estomac, ce qui se traduit par une sensation de faim en peu de temps.

Essayez de ne pas surcharger le corps, ne pas trop travailler. Nous trouvons toujours du temps pour le travail, oubliant parfois le repos. Mais le corps a également besoin de récupérer.

N'oubliez pas de nourrir votre corps avec des vitamines, des minéraux et de l'eau pure. Tout cela est vital pour le bon fonctionnement des organes, y compris le système digestif.

En parlant de l'aspect psychologique - les problèmes sur le plan personnel, le stress au travail et à la maison - que vous pourriez souhaiter qu'une seule chose: regarder la vie de façon positive, nous nous efforçons d'être optimiste, et de nombreux problèmes seront résolus par eux-mêmes, et la vie sera plus claire.

Quant aux comprimés qui affectent les centres de la faim dans le cerveau, il n'est pas recommandé de recourir à leur utilisation. Il est préférable de prendre des herbes médicinales, ainsi que d'utiliser certains aliments pour réduire l'appétit.

L'augmentation de l'appétit ne parle pas toujours de maladie, il suffit de reconsidérer votre attitude face à la nourriture et à la vie.

You are reporting a typo in the following text:
Simply click the "Send typo report" button to complete the report. You can also include a comment.