^

Santé

A
A
A

Pointes dans le petit bassin

 
, Rédacteur médical
Dernière revue: 25.06.2018
 
Fact-checked
х

Tout le contenu iLive fait l'objet d'un examen médical ou d'une vérification des faits pour assurer autant que possible l'exactitude factuelle.

Nous appliquons des directives strictes en matière d’approvisionnement et ne proposons que des liens vers des sites de médias réputés, des instituts de recherche universitaires et, dans la mesure du possible, des études évaluées par des pairs sur le plan médical. Notez que les nombres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers ces études.

Si vous estimez qu'un contenu quelconque de notre contenu est inexact, obsolète ou discutable, veuillez le sélectionner et appuyer sur Ctrl + Entrée.

Adhésions dans le petit bassin sont les formations qui surviennent souvent après des interventions chirurgicales ou invasives dans le bassin, ce qui peut perturber le sujet des organes et provoquer un syndrome douloureux prononcé. La structure des épis est un produit de la superposition de la fibrine et d'autres éléments du tissu conjonctif. Le déroulement du processus adhésif dans le petit bassin peut être plus ou moins important, du tableau clinique asymptomatique au tableau clinique sévère, ce qui nécessite un diagnostic correct et une correction de ce processus.

trusted-source[1], [2], [3], [4], [5], [6], [7]

Épidémiologie

L'épidémiologie du développement des processus d'adhésion du petit bassin est telle que plus de 75% des interventions chirurgicales sont tôt ou tard compliquées par la formation d'adhérences, et c'est une femme sur deux qui a subi une intervention chirurgicale. Le nombre d'adhérences après une césarienne ouverte est deux fois plus important qu'après les opérations laparoscopiques. Plus de 45% des cas de douleurs dans l'abdomen et les violations du cycle ovario-menstruel sont la conséquence de la formation d'adhérences dans le petit bassin. Compte tenu de la prévalence du problème, il est nécessaire de prendre des mesures préventives primaires en ce qui concerne le processus adhésif dans le petit bassin.

trusted-source[8], [9], [10], [11], [12], [13], [14], [15]

Causes adhérences dans le bassin

En parlant des raisons de la formation des adhérences, il faut d'abord comprendre la pathogénie de la formation de ces éléments. Le mécanisme de régénération du tissu conjonctif est le même, quel que soit le lieu de formation. Quand il y a des dommages aux tissus, le corps essaie de restaurer la structure de ce tissu endommagé. Et en temps normal, ce processus de régénération est dû à la division intensive des structures cellulaires. Si le processus de régénération cellulaire n'a pas le temps de se rétablir, alors le corps remplace le défaut tissulaire en raison de la synthèse intensive des fibroblastes et de la formation du tissu conjonctif. Les tissus lourds du tissu conjonctif sont renforcés avec des filaments de fibrine, qui se forment à la suite de dommages aux vaisseaux et la libération des produits de sa dégradation. Ainsi, afin de démarrer le processus de libération de fibrine et la synthèse des structures conjonctives, il est nécessaire d'endommager le vaisseau et la sortie des éléments plasmatiques. Par conséquent, la condition principale pour l'initiation des adhérences est l'endommagement du péritoine et du vaisseau. La principale raison de la formation d'un processus adhésif dans le petit bassin est une intervention chirurgicale. En même temps, les dommages sont provoqués par l'activation de la synthèse cellulaire et la stimulation de la régénération en attirant des médiateurs, qui à leur tour conduisent à l'activation des fibroblastes. À la suite de ces processus, la synthèse de fibrine gagne en résistance, ce qui peut s'accumuler aux sites de régénération et un approfondissement de ces changements se produit. C'est pourquoi les adhérences postopératoires dans le petit bassin se produisent si souvent.

Les pointes dans le petit bassin après la césarienne sont très communes, puisque cette opération est très commune, et elle mène également aux processus décrits ci-dessus. Dans cette opération, il passe l'intervention sur les organes pelviens de révision ultérieure de l'utérus et de l'espace parauterine, ce qui est un facteur d'interférence externe et cela donne des processus de régénération normale avec la formation ultérieure des bandes de tissu conjonctif. Ils peuvent s'attacher non seulement à l'utérus, mais aussi aux ovaires, au rectum, à la vessie, ce qui contribue au développement de certains symptômes cliniques.

Mais les interventions chirurgicales ne sont pas la seule cause de cette pathologie. Les processus inflammatoires chroniques des organes pelviens sont la deuxième cause la plus fréquente de formation de processus adhésifs. Cela crée des conditions très favorables au maintien d'un processus inflammatoire flasque maintenu par une prolifération constante. Ainsi, l'inflammation chronique dans l'ovaire accompagné présence constante de neutrophiles, les granulocytes, les monocytes et les fibroblastes - toutes ces cellules endommager la structure normale du péritoine, qui est une condition pour un processus constant de la prolifération et la régénération des cellules conjonctives et de fibrine. Par conséquent, il existe des conditions favorables au développement d'adhérences.

Une autre cause, moins fréquente, de la formation d'adhérences est une violation du sujet des organes pelviens, qui peut être due à des malformations congénitales de la structure et de l'emplacement des organes du système génito-urinaire. Dans ce cas, la perturbation de l'arrangement normal des organes est un facteur provoquant le début de la formation des adhérences.

trusted-source[16]

Facteurs de risque

Compte tenu de toutes les causes possibles de cette pathologie, il est nécessaire d'identifier un groupe à risque chez les femmes qui doivent être surveillées pour les adhérences. Cela permettra de réduire non seulement le problème des violations du cycle ovario-menstruel, mais aussi de réduire l'infertilité féminine, qui peut encore être guérie à ce stade des changements fibroplastiques. Ce groupe comprend:

  1. les femmes après la césarienne, qui est le principal facteur dans le développement des processus de régénération intensive du péritoine;
  2. les femmes qui ont subi un avortement provoqué;
  3. les maladies inflammatoires des ovaires - annexites aiguës chroniques ou transférées, ovarites, apoplexies ovariennes, kystes, excisions ovariennes ou toute intervention chirurgicale sur l'utérus;
  4. Hypoplasie de l'utérus ou des ovaires d'étiologie congénitale ou acquise;
  5. endométriose génitale externe;
  6. interventions chirurgicales antérieures sur la vessie, le rectum ou d'autres organes pelviens;

Tous ces facteurs de risque sont une menace potentielle pour le développement du processus d'adhésion dans le petit bassin, vous devez donc prendre en compte ces causes et mettre en œuvre des mesures préventives.

trusted-source[17], [18], [19], [20], [21], [22], [23], [24], [25]

Symptômes adhérences dans le bassin

Très souvent cette pathologie se développe asymptomatiquement et les changements progressent dans la mesure de l'absence de mesures thérapeutiques. Cela est dû au fait que pour la formation des symptômes cliniques, il est nécessaire qu'un certain corps soit impliqué dans le processus. Et cela arrive très lentement, jusqu'au moment où les adhérences sont significatives et les brins des parois du petit bassin aux organes sont formés. Cela viole leur sujet et la fonction normale, ce qui conduit à l'apparition de plaintes à l'avenir.

Les premiers signes de la manifestation du processus d'adhésion dans le petit bassin se manifestent le plus souvent par le syndrome de la douleur. Ceci est dû au fait que dans le petit bassin il y a beaucoup de plexus nerveux et un grand nombre de terminaisons nerveuses sur le péritoine du petit bassin. Par conséquent, lorsque le péritoine est étiré, son irritation se produit, ce qui se manifeste par la douleur et la lourdeur dans l'abdomen. La douleur avec des adhérences dans le petit bassin a ses propres caractéristiques: la douleur est émoussée, constante, localisée dans le bas-ventre. Ils peuvent s'intensifier, en relation avec la menstruation, ce qui peut être dû à la compression des terminaisons nerveuses avec une augmentation de l'utérus. Un tel syndrome douloureux n'est pas intense et est difficile à traiter avec des antispasmodiques. La particularité d'une telle douleur est qu'ils sont du même type et n'augmentent pas, n'ont pas un caractère progressif. Si la nature de la douleur a changé ou si la localisation a changé, alors il vaut la peine d'y penser, car cela peut être un signe de complications.

Les pics dans le petit bassin et la grossesse sont une question très importante, en particulier pour les femmes en âge de procréer. La localisation des adhérences est très importante en termes de cycle ovarien-menstruel normal et de processus de fécondation. Si le tissu conjonctif est formé sur l'ovaire, il empêche la libération de l'œuf du follicule, de sorte que le processus d'ovulation est défectueux. Dans ce cas, l'ovule n'atteint tout simplement pas la cavité utérine et la fécondation ne se produit pas. Par conséquent, les adhérences sur les ovaires peuvent avoir des manifestations cliniques sous la forme de l'infertilité. Si les pointes sont situées entre la paroi du tube de Fallope et le bassin, le puits peut gêner le mouvement normal du sperme, ce qui complique le processus de fécondation, en raison de problèmes avec les trompes de Fallope. Il y a des symptômes d'un processus inflammatoire chronique des tubes ou des ovaires, qui est dû au maintien d'un foyer chronique d'infection. Dans ce cas, il existe des symptômes d'un processus chronique d'intoxication sous la forme de maintien périodique ou constante de la température corporelle subfébrile, de léthargie et de faiblesse, d'efficacité réduite, de syndrome de douleur faible périodique ou persistant. Ces symptômes doivent également être pris en compte, car ils peuvent être révélateurs d'une telle pathologie. Par conséquent, une cause fréquente d'infertilité sans violations évidentes de la fonction normale de l'utérus et des ovaires peut être des processus adhésifs dans le petit bassin. Si les pointes sont situées sur la paroi de l'utérus et la femme est tombée enceinte, lors de l'augmentation de la croissance utérine du fœtus, ces adhérences peuvent provoquer une compression des organes et des vaisseaux sanguins, ce qui peut interférer avec la circulation sanguine. Cela devrait également être pris en compte lors de la planification d'une grossesse.

Parfois, des pointes dans le petit bassin lorsqu'elles sont localisées sur les ovaires peuvent perturber leur travail normal au point que la structure du stroma et la structure glandulaire de l'organe changent et qu'une fonction est perturbée. Cela se manifeste en premier lieu par des violations du cycle ovario-menstruel. Souvent, ces deux pathologies ne se lient pas, mais il faut se rappeler que de telles raisons peuvent aussi l'être. Dans ce cas, les violations se produisent sous la forme d'une défaillance de la fonction des ovaires et elle passe par le type d'aménorrhée. De tels retards peuvent durer de deux à trois mois, puis, lorsque la quantité d'hormones est rétablie, les menstruations normales peuvent reprendre.

Les symptômes de petites adhérences pelviennes peuvent se manifester sous forme de décharge pathologique, si les pointes sont la cause d'une inflammation chronique. Une telle décharge peut être verte ou jaune, en petite quantité lorsque le même ovaire est enflammé. Il peut y avoir une décharge sanglante, si les adhérences sont accompagnées d'un changement dans le sujet des trompes de Fallope et d'un traumatisme secondaire. Ensuite, il peut y avoir des saignements mineurs après un effort physique actif. Mais le plus souvent, il existe des preuves de processus secondaires.

La variété des manifestations cliniques du processus d'adhésion dans le petit bassin suggère qu'il est nécessaire d'effectuer un diagnostic très approfondi et un diagnostic différentiel des symptômes cliniques de la maladie pour les bonnes tactiques thérapeutiques.

Il est très important que les manifestations cliniques de la pathologie localisent et diffusent le processus. Par conséquent, afin de mieux diagnostiquer et prédire le développement de la clinique, plusieurs étapes sont distinguées:

  1. Le processus adhésif est limité à un seul espace sans déformations graves des tubes et des ovaires;
  2. les pics englobent les ovaires, les trompes, l'utérus;
  3. Le processus adhésif déforme le tube utérin avec un changement dans le sujet et se propage aux organes environnants - la vessie, le rectum.

trusted-source[26], [27], [28]

Où est-ce que ça fait mal?

Complications et conséquences

Les conséquences et les complications des adhérences dans le petit bassin dépendent du stade de la maladie. La complication la plus importante de ces adhérences chez les femmes en âge de procréer est l'infertilité. Cela se produit dans le cas où le processus s'est propagé aux trompes de Fallope et a provoqué un changement dans le sujet des organes. Quelles sont les pointes dangereuses dans un petit bassin? Le processus d'adhésion prononcé peut longtemps maintenir des foyers d'infection chroniques dans l'ovaire ou les trompes, ce qui est important à considérer dans le traitement. Alors, une telle ovarite chronique et annexite ne peuvent pas être traitées. Les adhérences prononcées du petit bassin avec une progression significative du processus peuvent conduire à la propagation dans la cavité abdominale et au développement de l'obstruction intestinale.

trusted-source[29], [30], [31], [32], [33], [34], [35]

Diagnostics adhérences dans le bassin

Le diagnostic du processus d'adhésion du petit bassin est compliqué du fait que ce processus est difficile à déterminer sans confirmation visuelle. Par conséquent, la variété des plaintes dans cette pathologie doit être portée à un diagnostic préliminaire et à l'aide de méthodes supplémentaires pour établir un diagnostic final. Par conséquent, il est très important d'établir et de détailler les plaintes, et aussi de découvrir l'anamnèse de la vie du patient.

Il est nécessaire d'apprendre sur la nature de la douleur, la localisation, la durée, la réaction aux analgésiques, ainsi que de découvrir la dynamique des symptômes et si elles ont changé ces derniers temps. De tels détails des plaintes sont également nécessaires pour le diagnostic différentiel supplémentaire. De l'histoire de la vie, vous avez besoin de savoir quelles interventions chirurgicales étaient chez la femme, s'il y avait des grossesses et comment l'accouchement a été, ainsi que la présence de maladies des ovaires et de l'utérus. Il est important de connaître le moment de la dernière menstruation, sa régularité et son caractère. En outre, après examen, il est possible d'identifier les signes indirects du processus d'adhésion. Dans la palpation bimanuelle de l'utérus, il est possible de déterminer son manque de mobilité, et aussi avec de grandes tailles d'adhérences, une infiltration unilatérale peut être jugée malsaine ou modérément douloureuse. Mais nous ne devrions pas exclure ce processus, s'il n'y a pas de changements spécifiques dans l'examen d'une femme dans les miroirs, car le processus est difficile à diagnostiquer.

Les analyses qui peuvent être effectuées dans le but de diagnostic différentiel, car il n'y a pas de signes spécifiques de laboratoire de cette pathologie. Avec un processus inflammatoire chronique dans l'ovaire en raison de la formation d'adhérences, il est possible de déterminer les changements dans le test sanguin général-leucocytose avec un déplacement des neutrophiles de la formule vers la gauche, l'accélération de l'ESR. Cela devrait conduire à la pensée d'un processus inflammatoire chronique. Il est également nécessaire d'effectuer une étude du frottis du vagin sur la flore bactérienne, ce qui permettra d'identifier l'agent causal de cette infection chronique. Mais la cause profonde du processus inflammatoire, tels que les pointes, devrait toujours être prise en compte. Par conséquent, les méthodes diagnostiques instrumentales sont importantes.

Les symptômes spécifiques dans la conduite du diagnostic instrumental ne sont pas, et la nature des changements dépend de la taille des conglomérats adhésifs. Les pointes dans la conduite des ultrasons ont la forme d'échos non uniformes d'intensité différente, qui se trouvent sous la forme de brins allant des parois du petit bassin jusqu'aux organes. Mais il est très difficile de différencier et de confirmer ces changements, ils préfèrent donc des méthodes plus informatives.

L'hystérosalpingographie est une méthode dans laquelle une cavité de l'utérus et des tubes est remplie d'une substance de contraste et un examen aux rayons X est effectué. Dans ce cas, vous pouvez voir tous les défauts dans le remplissage des tuyaux dans la partie ampullaire et le degré de remplissage avec le contraste, ce qui peut être pris comme base pour le diagnostic du processus d'adhésif. Vous pouvez déterminer le degré de violation du sujet de l'utérus, des trompes de Fallope et de l'ovaire en raison du développement du tissu conjonctif et établir le stade de la maladie.

Mais la principale méthode de diagnostic et de confirmation des adhérences dans le petit bassin est la laparoscopie. Ceci est une méthode visuelle de diagnostic, qui est qu'une caméra est insérée dans la cavité du petit bassin par un conducteur spécial, ce qui vous permet de voir directement la nature des changements et leur prévalence. La valeur diagnostique de cette méthode est augmentée en raison du fait qu'il est possible d'effectuer une intervention simultanée et opératoire, dans lequel la révision de la cavité pelvienne est effectuée. C'est une méthode abordable et minimalement invasive qui peut également être utilisée pour le diagnostic différentiel du processus volumétrique dans le petit bassin, les adhérences, les troubles congénitaux des organes pelviens.

trusted-source[36], [37], [38]

Qu'est-ce qu'il faut examiner?

Diagnostic différentiel

Le diagnostic différentiel des adhérences dans le petit bassin est très large en raison du fait que les plaintes et les symptômes peuvent être très différents. Si la plainte principale d'une femme est l'infertilité dans l'étude complète et l'exclusion d'autres causes, alors il est nécessaire de différencier le processus d'adhésion possible et les violations du processus d'ovulation. Si la phase lutéale n'est pas suffisante, l'ovulation peut ne pas se produire, ce qui devrait être pris en compte dans le diagnostic différentiel des adhérences, ce qui peut s'accompagner d'une violation du rendement de l'ovocyte. Par conséquent, pour exclure les causes hormonales de la perturbation de l'ovulation, un dépistage hormonal doit être effectué, et seulement ensuite penser à des facteurs mécaniques.

Quand un conglomérat important est trouvé sur l'ovaire ou l'utérus de l'étiologie adhésive pendant la palpation, le diagnostic différentiel doit être effectué avec des processus tumoraux. Dans ce cas, la tumeur ovarienne est le plus souvent indolore, ne se décale pas et n'a pas de contours précis. La tumeur ou le myome utérin conduit à la déformation de l'utérus lui-même, et il est localisé dans l'épaisseur de l'organe. Parfois, afin de différencier le processus tumoral, il est nécessaire d'effectuer une imagerie par résonance magnétique.

Il arrive souvent qu'il soit nécessaire de différencier les adhérences ovariennes avec un kyste. L'essentiel est l'échographie, qui permet de déterminer avec précision les changements caractéristiques du kyste sous la forme d'une cavité avec des bords clairs et des contenus écho-négatifs.

La différenciation soigneuse des plaintes et la réalisation de diagnostics supplémentaires sont très importantes pour établir le diagnostic et le choix des tactiques de traitement.

Qui contacter?

Traitement adhérences dans le bassin

Le traitement des adhérences dans le petit bassin est nécessaire seulement si elles provoquent des symptômes. Les méthodes médicales dans ce cas devraient être utilisées en cas d'exacerbation des processus, et si le processus n'est pas exprimé, alors les méthodes physiothérapeutiques et alternatives ont la priorité.

S'il y a un processus inflammatoire prononcé sur le fond des petites adhérences pelviennes, alors il est nécessaire de procéder à un traitement étiologique. Par conséquent, le traitement doit utiliser un complexe d'antibiotiques et de médicaments anti-inflammatoires. L'avantage appartient à un antibiotique, auquel il existe une sensibilité de la flore isolée du vagin. Suppositoires avec des pointes dans le petit bassin ont un bon effet en raison de leur effet local.

  1. Le néotrizol  est un remède combiné qui contient deux médicaments antibactériens (néomycine et ornidazole), un antifongique (miconazole) et un médicament hormonal (prednisolone). En raison de cette composition, il a un large spectre d'action et grâce à l'action locale, il permet de se débarrasser du processus inflammatoire chronique. Le médicament est libéré sous une forme pharmacologique de comprimé et le dosage est un comprimé par nuit pendant huit jours. La façon d'utiliser le médicament - un comprimé vaginal doit être inséré dans l'applicateur et inséré dans le vagin la nuit en utilisant l'applicateur. Après cela, il faut un certain temps pour se coucher dans une position horizontale pour la meilleure action de la drogue. Précautions - pendant la grossesse n'est pas recommandé le traitement avec ce médicament en raison de la teneur hormonale. Les effets secondaires se produisent rarement en raison de l'effet topique local du médicament, mais il peut y avoir des étourdissements et des maux de tête, ainsi que des brûlures locales et des démangeaisons dans la région vaginale.
  2. Dicloberl  est un médicament anti-inflammatoire qui est utilisé dans la thérapie complexe avec un médicament antibactérien dans le syndrome de la douleur sévère, ainsi que pour accélérer la résolution des adhérences. Ceci est réalisé en activant les cellules de défense immunitaire dans le foyer de l'inflammation et en réduisant l'œdème. La substance active de ce médicament est le diclofénac (un médicament non-stéroïdien anti-inflammatoire non narcotique). Le médicament est disponible sous la forme de suppositoires rectaux, le dosage de la drogue est de 500 milligrammes de la substance active dans une bougie. Méthode d'application - un suppositoire par jour doit être utilisé par voie rectale. Les effets secondaires sont possibles avec des lésions de la muqueuse de l'estomac, de l'œsophage, du duodénum, qui peuvent être détectées par le syndrome de la douleur épigastrique. L'effet du médicament sur le système sanguin provoque l'inhibition de la formation d'éléments uniformes avec le phénomène d'une diminution de toutes les formes périphériques des cellules sanguines. Cela peut causer des symptômes d'étourdissements, d'évanouissement, de palpitations, de diminution de la pression artérielle et de syndrome de gonflement. Précautions - pendant la grossesse ne doit pas être utilisé dans les premiers stades.
  3. Longidase est une préparation enzymatique qui peut être utilisée dans la deuxième étape du traitement, lorsque le processus inflammatoire est traité. Lidase avec des adhérences dans le petit bassin a un effet dirigé sur le tissu conjonctif, car elle clive les liaisons glycopeptidiques. En raison de cette action directionnelle aide à mener une thérapie protéolytique spécifique. La substance active du médicament est la hyaluronidase (une enzyme protéolytique naturelle). Le médicament est disponible en ampoules pour l'injection intramusculaire et le dosage du médicament pour 1500 et 3000 unités internationales. La méthode d'application du médicament est intramusculaire, avec 3000 unités d'action par jour, le cours du traitement de dix jours à trois semaines. Vous pouvez répéter le cours du traitement si nécessaire. Les effets secondaires ne sont possibles que sous la forme de manifestations allergiques et d'irritations au site d'injection. Précautions - pendant la grossesse et l'allaitement, le médicament est indésirable à utiliser.
  4. La terrylitine est un médicament qui contient des protéines protéolytiques. Cet agent a une activité protéolytique par rapport au tissu conjonctif, de sorte qu'il peut être utilisé avec succès pour améliorer la dynamique de la résorption des adhérences ovariennes en tant que thérapie de combinaison. Le médicament est disponible sous la forme de suppositoires vaginaux, ce qui améliore leur effet dans l'utilisation locale. La façon d'utiliser le médicament - une bougie vaginale deux fois par jour. Les effets secondaires peuvent être sous la forme de symptômes locaux de démangeaisons dans le vagin. Des effets secondaires systémiques, il est possible de renforcer le rythme cardiaque et une sensation de chasse d'eau chaude sur le visage. Précautions - Ne pas utiliser de tampons avec le remède en cas de dommages à l'utérus ou après une intervention chirurgicale récente.

Ce sont les principaux médicaments qui doivent être utilisés dans certaines situations prescrites par le médecin.

Les vitamines dans le traitement des adhérences n'ont pas un effet spécifique, mais en tant que thérapie complexe elles améliorent la circulation sanguine et normalisent le statut immunitaire, y compris local.

L'onguent de Vishnevsky des adhérences dans le petit bassin n'a pas d'effet spécifique sur les pointes, mais peut être utilisé dans le traitement complexe du processus inflammatoire.

Traitement alternatif pour les adhérences pelviennes

D'autres méthodes de traitement de cette pathologie visent à améliorer la circulation sanguine, la circulation lymphatique dans le petit bassin, ce qui améliore les processus de prolifération cellulaire et la quantité de tissu conjonctif diminue. Ceci peut être utilisé à n'importe quel stade de la maladie, car ces méthodes ne sont pas si nocives et peuvent être utilisées pendant une longue période. Les principales recettes alternatives sont les suivantes:

  1. Les sangsues avec soudure dans le petit bassin sont utilisées en raison de leur capacité à améliorer la circulation sanguine en raison de l'influence accrue sur le système de coagulation du sang. L'extrait qui sécrète des sangsues a la capacité de fluidifier le sang, ce qui améliore la circulation sanguine dans le petit bassin et renforce le processus de résorption des adhérences. Pour un tel traitement, il est nécessaire de contacter des spécialistes qui sont engagés dans ce traitement et connaître la méthodologie exacte qui peut être effectuée dans de nombreuses cliniques privées.
  2. Les compresses d'herbes médicinales sont très utiles et efficaces dans le traitement des adhérences des organes pelviens. Pour de telles compresses, vous devez prendre les feuilles d'achillée et de morinda, les verser avec de l'eau chaude et faire une compresse de tissu de gaze. Une telle compresse doit être placée sur le bas de l'abdomen et recouverte de tissu de laine chaud sur le dessus. La durée d'action d'une telle compresse devrait être d'au moins deux jours. Le cours du traitement est de dix jours.
  3. Des compresses très utiles utilisant Kalanchoe, car cette plante contient de nombreuses vitamines et agents protéolytiques qui activent les polysaccharides et favorisent le clivage de leurs liaisons. Cela permet une résorption plus efficace des adhérences. Pour la compresse, vous pouvez utiliser le jus de Kalanchoe et ajouter quelques gouttes de Longidase de l'ampoule, ce qui améliore les propriétés utiles d'une telle compresse.

Le traitement à base de plantes a également ses avantages, car ils peuvent être utilisés à la place du thé, qui non seulement contribue au traitement des adhérences, mais aussi normalise le travail des hormones féminines et la fonction des organes génitaux.

  1. Le millepertuis provenant des adhérences dans le petit bassin est très efficace, car il améliore le trophisme de tous les organes et normalise l'activité proliférative des cellules. Pour une solution médicale, prenez un litre d'eau chaude et versez cinq cuillères à soupe de feuilles de millepertuis séchées avec cette eau. Une telle solution est perfusée pendant trois heures, puis douches doivent être effectuées. Il est préférable de le faire la nuit à l'aide d'une petite poire. Le cours du traitement est de trois semaines.
  2. L'utérus de bore est une plante qui est largement utilisée en gynécologie, car elle a de nombreuses propriétés - antitumorale, résorptive, anti-inflammatoire. Pour le traitement utiliser l'infusion d'eau de cette herbe, qui est préparée selon les règles standard - pour trois cuillères à soupe d'herbes sèches, vous devez prendre un litre d'eau bouillie. Vous devez utiliser une demi-tasse de ce thé deux fois par jour, au cours du traitement - sept jours. 
  3. Une solution de l'écorce de chêne aide à normaliser les processus métaboliques dans les cellules et à réduire le nombre de fibroblastes dans les zones de formation d'adhérences. Pour la cuisson, prenez une centaine de grammes d'écorce de chêne séchée, versez-les avec de l'eau bouillante et faites bouillir pendant une demi-heure. Ensuite, lorsque la solution a refroidi, vous devez prendre 100 grammes de cette infusion au lieu du thé deux fois par jour.

Les traitements homéopathiques pour les adhérences sont aussi largement utilisés:

  1. Adonis vernalis est un remède homéopathique d'origine végétale, efficace contre les maladies inflammatoires concomitantes de l'ovaire. Dosage et le mode d'application de la préparation - sept granules trois fois par jour, garder dans la bouche jusqu'à complète résorption. Les effets secondaires sont possibles dans l'idée d'une toux qui a un caractère sec. Précautions - les patients souffrant d'asthme bronchique doivent utiliser le médicament avec prudence.
  2. Le carbonate de calcium est un remède homéopathique à base de matière inorganique. Utilisé pour traiter les adhérences chez les patients présentant une composante exsudative prononcée. Méthode d'application - sous la langue, dosage - dix gouttes de solution trois fois par jour. Les événements indésirables se produisent rarement, les manifestations allergiques sont possibles.
  3. Ratania est une préparation homéopathique à un composant, dont l'ingrédient actif principal est une plante. Le médicament est recommandé pour le traitement des adhérences, qui s'accompagnent d'une décharge sanglante et d'un cycle ovario-menstruel altéré. Le médicament est libéré sous la forme de granules homéopathiques standard et le dosage de celui-ci - dix pastilles trois fois par jour. Le mode d'application - sous la langue après avoir mangé après une demi-heure. Précautions - ne pas utiliser pour les allergies aux conifères. Les effets secondaires sont sous la forme d'un trouble du cycle menstruel qui passe après la correction de la dose.
  4. Le calendula est un remède homéopathique basé sur l'infusion de calendula, dilué dans certaines méthodes. Le médicament est disponible sous forme d'infusion, qui est utilisée comme une compresse. Méthode d'application - la gaze doit être humidifiée dans une solution et mise sur la nuit sur le bas de l'abdomen. Précautions - avec des démangeaisons sévères, le médicament peut provoquer une augmentation des symptômes.

Le traitement opératoire des adhérences est utilisé dans les deuxième et troisième stades de la maladie, lorsque des organes adjacents sont impliqués dans le processus. Dans ce cas, les femmes qui prévoient une grossesse, une intervention chirurgicale est recommandée. La méthode la plus accessible est la dissection des adhérences avec un scalpel. Mais une telle chirurgie a un inconvénient, car après cela, les pointes se reforment souvent. Il existe également des méthodes alternatives - l'utilisation d'un couteau électrique ou l'excision au laser. En plus de supprimer les adhérences, la "cautérisation" des cellules du tissu conjonctif se fait en parallèle, de sorte que le processus de synthèse n'est pas si important. C'est l'avantage de la chirurgie au laser - les pointes se forment très lentement, mais cette méthode n'est pas disponible partout. Au cours d'une telle opération, des résorptifs spéciaux peuvent être appliqués aux ovaires, ce qui peut empêcher de façon permanente d'autres changements.

La laparoscopie des adhérences dans le petit bassin peut être utilisée comme la méthode la plus accessible et la plus efficace, en l'absence d'alternative, puisque l'intervention est minimale, et la dissection des adhérences peut être réalisée très efficacement.

Le traitement physiothérapeutique des adhérences est effectué en l'absence d'inflammation aiguë et chronique pendant la rémission. La méthode la plus courante de physiothérapie est l'électrophorèse avec des enzymes - lidase, trypsine, chymotrypsine. Ces enzymes à l'aide d'ions sont capables de pénétrer profondément dans les adhérences et de mieux rompre leurs liaisons. Un cours de sept à dix séances d'électrophorèse est recommandé. En outre, un bon effet est révélé par la thérapie magnétique, qui améliore l'ionisation des cellules et réduit également la gravité du processus.

La gymnastique avec spasmes dans le petit bassin aide à normaliser la circulation sanguine et étire les adhérences qui forment, donc, normalise la position normale des organes dans le bassin. Les exercices ne doivent pas être tranchants, en mettant l'accent sur l'élaboration des muscles du bassin et de la presse. Massage des adhérences dans le petit bassin peut également être utilisé dans un traitement complexe.

Bodyflex d'adhérences dans le petit bassin, selon de nombreux commentaires des patients, aide à résoudre le processus d'adhésion et normalise la fonction de tous les organes. C'est une méthode qui est une sorte d'aérobic en utilisant la technique de la respiration appropriée, qui sature toutes les cellules avec de l'oxygène. Il a un effet tenseur et raffermissant général sur le corps, et provoque également le renouvellement des cellules avec suffisamment d'oxygène, ce qui est très important pour la résorption active des adhérences. Par conséquent, cette méthode peut être recommandée, ce qui est utile pour l'organisme entier.

trusted-source[39], [40], [41], [42]

La prévention

La prévention de la formation d'adhérences dans le petit bassin est non spécifique et comprend le diagnostic et le traitement des processus inflammatoires, l'évitement des interventions chirurgicales non programmées et l'avortement, ainsi que la consultation rapide du médecin et la planification de la grossesse.

trusted-source[43], [44], [45], [46], [47], [48], [49], [50], [51]

Prévoir

Le pronostic de cette pathologie est favorable à la vie, mais si une jeune femme développe un tel problème, et en cas de traitement inopportun, on peut s'attendre à des complications de la grossesse, étant donné que ce processus est irréversible. Par conséquent, vous devez faire face non seulement à la prévention primaire, mais aussi secondaire - il est préférable de traiter les pics dans la première étape.

Les pics dans un petit bassin est un problème qui est diagnostiqué, pas aussi souvent que cela peut être une cause de violations du cycle ovario-menstruel, le syndrome de la douleur et d'autres pathologies du système reproducteur féminin. Par conséquent, l'importance de ce problème pour le diagnostic et le traitement en temps opportun est au premier plan, ce qui est très important dans la prévention des complications.

trusted-source[52], [53], [54]

You are reporting a typo in the following text:
Simply click the "Send typo report" button to complete the report. You can also include a comment.