^

Santé

A
A
A

Grossesse ectopique dans les premiers stades

 
, Rédacteur médical
Dernière revue: 01.06.2018
 
Fact-checked
х

Tout le contenu iLive fait l'objet d'un examen médical ou d'une vérification des faits pour assurer autant que possible l'exactitude factuelle.

Nous appliquons des directives strictes en matière d’approvisionnement et ne proposons que des liens vers des sites de médias réputés, des instituts de recherche universitaires et, dans la mesure du possible, des études évaluées par des pairs sur le plan médical. Notez que les nombres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers ces études.

Si vous estimez qu'un contenu quelconque de notre contenu est inexact, obsolète ou discutable, veuillez le sélectionner et appuyer sur Ctrl + Entrée.

En médecine, la grossesse ectopique se réfère au développement d'un ovule fœtal non dans l'utérus, mais d'autres organes internes - la trompe de Fallope, la cavité abdominale, l'ovaire, etc. En conséquence, la grossesse n'est physiquement pas possible avant la fin du terme, puisque tous les autres organes ne sont pas adaptés à une telle charge. La grossesse ectopique a des conséquences diverses et menace les femmes avec des complications graves. Assez souvent, une grossesse extra-utérine se développe asymptomatiquement et se manifeste dans une situation critique.

Une grossesse extra-utérine se développe à un stade précoce du fait que l'ovule après la fécondation est retardé et attaché à la trompe de Fallope (ou à un autre organe). Le développement d'un embryon dans cette situation conduit finalement à un étirement du tube, puisque les appendices ne sont pas conçus pour une telle charge, l'augmentation peut atteindre un état dans lequel l'organe peut se rompre à tout moment. Une telle condition menace une femme avec le développement d'une péritonite, puisque le sang, le mucus et l'embryon pénètrent dans la cavité abdominale. En même temps une inflammation très forte se développe avec une douleur insupportable. Les vaisseaux endommagés provoquent une hémorragie interne sévère. Cette condition nécessite un traitement en hospitalisation, parfois en milieu de soins intensifs.

La forme la plus courante de la grossesse extra-utérine est une conduite (lorsque la grossesse se développe dans la trompe de Fallope), le développement d'un ovule fécondé peut commencer dans l'ovaire ou du péritoine, col de l'utérus, les signes d'une grossesse extra-utérine peuvent être différentes, mais le risque d'organes de rupture et péritonite sont dangereux pour les femmes du même degré.

trusted-source[1], [2], [3], [4]

Causes

Causes de la grossesse extra-utérine dans les premiers stades

La grossesse extra-utérine se développe dans la grande majorité des cas à la suite de perturbations dans les voies suivies par un ovule fœtal. Dans ce cas, le problème est qu'un œuf suffisamment gros ne peut pas traverser la partie rétrécie de la trompe de Fallope, alors que pour les petits spermatozoïdes ce n'est pas difficile. Dans ce cas, l'ovule fécondé ne peut pas passer dans l'utérus et s'arrête dans la trompe de Fallope, où l'embryon commence à se développer. Fait intéressant, le fait qu'une telle complication comme le développement de la grossesse en dehors de l'utérus ne se trouve que chez les humains.

Actuellement, les experts ont identifié un certain nombre de facteurs qui peuvent contribuer au développement d'une grossesse extra-utérine:

  • les maladies inflammatoires des organes génitaux, en particulier, ayant un caractère spécifique (tuberculose, chlamydia, etc.). L'inflammation aide à rétrécir la lumière dans les trompes de Fallope (bloquant parfois complètement l'AVC);
  • La grossesse ectopique dans les premiers stades est provoquée par des contraceptifs qui sont utilisés directement dans l'utérus (spirale); - les avortements blessent presque toujours gravement la couche interne de l'utérus, ce qui menace à l'avenir les difficultés de sécurisation de l'embryon dans la cavité utérine. En outre, le col de l'utérus est endommagé, ce qui peut entraîner une «défaillance» de l'embryon et son développement du col de l'utérus. En outre, l'interruption artificielle de la grossesse peut entraîner une inflammation des organes internes du système reproducteur;
  • diverses formations dans les appendices qui réduisent la lumière du tube utérin, perturbent la formation des hormones qui sont nécessaires au bon fonctionnement des trompes de Fallope; - endométriose - une maladie dans laquelle l'inflammation affecte la couche interne de l'utérus, de sorte que la fixation de l'œuf fœtal est difficile;
  • opérations sur les organes dans le petit bassin, après quoi les processus adhésifs dans le péritoine peuvent se développer, en conséquence, la passabilité des trompes de Fallope est altérée;
  • les opérations sur les trompes de Fallope augmentent de 25% le risque de développer une grossesse extra-utérine à l'avenir;
  • l'infantilisme sexuel et la disposition anormale des organes internes (trompes de Fallope allongées, activité fonctionnelle altérée, troubles hormonaux);
  • en cas d'insémination artificielle, les risques de développer une grossesse extra-utérine augmentent de 5%.

trusted-source[5], [6]

Symptômes

Les symptômes d'une grossesse extra-utérine dans les premiers stades

Une grossesse extra-utérine dans les premiers stades peut survenir avec une douleur modérée ou sévère dans le bas-ventre. Habituellement, les sensations de douleur sont observées seulement d'un côté de l'abdomen, à l'endroit où l'embryon se développe. Si le développement de l'œuf fœtal se produit dans la cavité abdominale ou le col de l'utérus, il y a des douleurs au milieu de l'abdomen. Souvent, une femme ressent une augmentation de la douleur lorsqu'elle change de position, de virage ou de marche, etc. Le moment de l'apparition des symptômes indiquant un processus pathologique de développement de l'ovule fœtal dépend de l'endroit où se trouve le fœtus. Si le développement de l'embryon se produit dans la partie la plus large du tube, les signes peuvent apparaître vers la huitième semaine de grossesse, si dans une période plus étroite, puis à la 5ème semaine, la femme commence à ressentir des douleurs. Lors du développement d'un embryon dans les ovaires ou le péritoine, une femme peut ne ressentir aucun symptôme caractéristique dans ce cas jusqu'à 4 semaines. Avec l'emplacement de l'ovule fœtal dans le col de l'utérus, la grossesse peut passer longtemps inaperçue car elle ne provoque pratiquement aucun symptôme.

Une grossesse extra-utérine au stade précoce peut s'accompagner d'une hémorragie modérée ou abondante. Avec le développement de l'embryon dans le col de l'utérus, les sécrétions peuvent être copieuses et prolongées, car il existe de nombreux vaisseaux sanguins dans le col de l'utérus. Dans certains cas, la perte de sang est si importante qu'elle peut mettre en danger la vie d'une femme. En outre, avec la grossesse cervicale il y a une forte probabilité qu'il sera nécessaire d'enlever l'utérus.

Le plus souvent, une grossesse tubaire se développe, dont les symptômes comprennent la douleur, des saignements lorsque les parois du tube sont endommagées. Parfois, il y a avortement trompette, quand un œuf fécondé se détache de la paroi du tube, alors que la femme souffre d'un saignement grave.

Diagnostics

Diagnostic d'une grossesse extra-utérine dans les premiers stades

La grossesse normale se produit avec une quantité accrue d'hormones dans le corps d'une femme. Dans certains cas, lorsqu'une femme détermine indépendamment la grossesse en utilisant des bandelettes express, elle peut faire attention à l'apparition d'une deuxième bandelette plus faible, ce qui peut indiquer un niveau insignifiant de l'hormone hCG qui accompagne la grossesse à partir de la deuxième semaine. Des informations plus détaillées sur la quantité de hCG dans le corps peuvent être trouvées en utilisant un test sanguin. Dans la grossesse utérine, la quantité de l'hormone augmente quotidiennement, s'il y a un écart, le docteur peut suspecter des anomalies dans le développement de la grossesse.

La grossesse ectopique précoce est déterminée par l'échographie, qui est la méthode de diagnostic la plus efficace, car l'absence d'embryon dans l'utérus et les tests de laboratoire positifs peuvent établir une grossesse extra-utérine.

Dans certains cas, la grossesse ectopique est déterminée par des signes critiques: lorsqu'un embryon attaché à l'organe interne provoque sa rupture. Dans ce cas, le saignement interne commence, ce qui représente un grand danger pour la vie d'une femme. Les saignements internes sont déterminés par des douleurs aiguës et sévères dans l'abdomen, une faiblesse aiguë ou progressive, une pâleur grave, des sueurs, des vertiges et une perte de conscience, le sang peut être libéré par les organes génitaux. S'il y a des signes, vous devez appeler une ambulance de toute urgence.

trusted-source[7], [8], [9]

Traitement

Traitement de la grossesse extra-utérine dans les premiers stades

La grossesse ectopique dans les premiers stades est traitée en fonction de l'organe auquel est attaché l'ovaire fœtal, de l'âge de la femme, de son désir d'avoir un bébé dans le futur, et également des maladies concomitantes du système génito-urinaire.

En cas de perte de sang minime, une intervention laparoscopique est le plus souvent réalisée, dans laquelle un instrument spécial est inséré par une petite incision sur la peau, sur laquelle il y a un système optique et le médecin peut voir ses propres manipulations et le lieu de l'opération sur le moniteur. Cette opération grâce aux outils miniatures et aux dommages minimes permet au corps d'être complet et complet.

La tubotomie est une opération d'ouverture du tube utérin et d'enlèvement de l'embryon, après ce genre d'interférence, le tube reste pratiquement intact et peut à l'avenir remplir pleinement ses fonctions.

La tubectomie est utilisée lorsque les trompes de Fallope ont subi des changements irréversibles, et il n'y a aucune possibilité de garder le corps complet et utilisable. Avec une telle pathologie, la tubotomie est possible, cependant, le tube utérin sera trop endommagé pour fonctionner pleinement et, très probablement, provoquer à nouveau une grossesse extra-utérine. Les méthodes laparoscopiques vous permettent d'évaluer avec précision l'état du tube utérin lors du développement d'un ovule fœtal, la bectomie n'est effectuée que dans les cas extrêmes, lorsque la sécurité du tube est plus dangereuse que son retrait complet.

Avec la laparoscopie, le péritoine doit être nettoyé du sang qui y est entré pour éviter le développement d'un processus d'adhésion. En plus de l'opération directe pour enlever l'ovule fœtal, le chirurgien peut évaluer l'état de l'autre tube et, si nécessaire, rétablir la perméabilité.

Si une femme a perdu beaucoup de sang, ce qui est généralement observé lorsque le tube est rompu, une opération urgente est effectuée pour éliminer les conséquences négatives d'une grossesse extra-utérine. Dans ce cas, la méthode de laparoscopie n'est pas appliquée, car une telle opération nécessite une préparation préalable du patient.

Auparavant, une méthode médicamenteuse de traitement d'une grossesse extra-utérine était utilisée, lorsqu'un médicament bloquant le développement des cellules était introduit dans l'ovule fœtal, mais cette méthode présentait de nombreuses complications, elle n'est donc pas utilisée actuellement.

Après l'opération pour éliminer les conséquences négatives d'une grossesse extra-utérine, une femme a besoin de restaurer sa fonction reproductrice. Habituellement, à ces fins, le processus d'adhésion est empêché, le fond hormonal est restauré.

Pour prévenir les adhérences, des procédures physiothérapeutiques sont utilisées: ultrasons à basse fréquence, thérapie au laser, électrostimulation des trompes de Fallope, un champ magnétique impulsif et similaires.

Après avoir terminé le traitement anti-inflammatoire, une femme est recommandé d'utiliser des contraceptifs. La durée de la contraception est décidée dans chaque cas individuel, en fonction de l'état de la fonction de procréation d'une femme et de son âge. Il est généralement recommandé d'utiliser une contraception hormonale au moins six mois après la chirurgie.

Après avoir été diplômé de la réadaptation des femmes après une grossesse extra-utérine si la femme prend de nouveau pour concevoir un enfant, il est recommandé coelioscopie diagnostique, dans lequel il est possible d'évaluer l'état actuel des organes génitaux dans le bassin, comme l'état des trompes de Fallope. S'il n'y a pas de pathologies dans le diagnostic, il n'y a pas de contre-indication à la conception. Prévenir la grossesse extra-utérine dans les premiers stades

Tout d'abord, une grossesse extra-utérine est prévenue par un traitement approprié et opportun des processus inflammatoires apparaissant dans le système génito-urinaire. Si la grossesse est incluse dans les plans les plus proches, il est nécessaire avant de concevoir un enfant de passer les tests nécessaires pour les infections qui peuvent déclencher un processus de développement pathologique (ureaplasma, chlamydia, etc.).

La raison la plus importante de la plupart des grossesses extra-utérines est l'avortement. Dans ce cas, il est nécessaire d'utiliser des contraceptifs, dont le choix est maintenant assez important. Dans le cas où la grossesse est survenue "hors-calendrier", il est recommandé d'effectuer une opération d'interruption dans les premiers stades, jusqu'à 8 semaines après l'avortement, il est obligatoire de suivre le cours de rattrapage post-avortement.

Grossesse ectopique dans les premiers stades d'une condition assez difficile, ce qui menace une infertilité féminine à l'avenir. Pour réduire le risque de troubles de la reproduction, un traitement rapide de la pathologie avec un cours obligatoire de traitement de récupération ultérieur aidera.

You are reporting a typo in the following text:
Simply click the "Send typo report" button to complete the report. You can also include a comment.