^

Santé

A
A
A

Hyperestrogénie

 
, Rédacteur médical
Dernière revue: 25.06.2018
 
Fact-checked
х

Tout le contenu iLive fait l'objet d'un examen médical ou d'une vérification des faits pour assurer autant que possible l'exactitude factuelle.

Nous appliquons des directives strictes en matière d’approvisionnement et ne proposons que des liens vers des sites de médias réputés, des instituts de recherche universitaires et, dans la mesure du possible, des études évaluées par des pairs sur le plan médical. Notez que les nombres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers ces études.

Si vous estimez qu'un contenu quelconque de notre contenu est inexact, obsolète ou discutable, veuillez le sélectionner et appuyer sur Ctrl + Entrée.

L'hyperestrogénie est une condition dans laquelle on observe une augmentation du taux d'oestrogène, ce qui conduit non seulement à un déséquilibre hormonal, mais aussi à des violations du fonctionnement normal de nombreux organes. Ce problème peut survenir à tout âge, ainsi que chez les hommes et les femmes également souvent, ce qui provoque les particularités de l'évolution clinique. Une détection rapide du problème assure le développement normal de l'enfant ou un contexte hormonal adéquat à un âge plus adulte. Ceci met en premier lieu l'importance de diagnostics corrects, mais aussi opportuns.

trusted-source[1], [2]

Épidémiologie

L'épidémiologie de ce problème est telle que l'hyperoestrogénie est plus fréquente chez les femmes de plus de 35 ans. Plus de 55% des cas de fibromes utérins se développent dans un contexte d'hyperestrogénie. Chez les femmes de cause hyperestrogenia en âge de procréer de 75% des cas est l'utilisation irrationnelle des contraceptifs oraux, alors que les femmes de plus de 35 ans de facteur étiologique est une tumeur habituellement productrice de l'hormone de l'ovaire.

trusted-source[3], [4], [5], [6], [7], [8], [9]

Causes hyperestrogénie

Les œstrogènes - un groupe d'hormones, qui comprennent certaines variétés qui assurent le fonctionnement normal du corps féminin et masculin. Distinguer les principaux types de ces hormones - estrone, estriol, estradiol. Dans des conditions normales, la majorité de ces hormones sont synthétisées par les ovaires de la femme, mais une certaine quantité est également synthétisée par le tissu adipeux et les glandes surrénales. Les hommes ont aussi cette hormone, elle est aussi synthétisée par les testicules, les glandes surrénales et les adipocytes, mais sa quantité est beaucoup moins importante que chez les femmes.

Par conséquent, les principales causes du développement de l'hyperoestrogénie peuvent être divisées en primaire et secondaire. Les causes primaires sont une synthèse amplifiée directe de ces hormones dans les organes concernés sous l'influence de certains facteurs. Pour de telles raisons appartiennent aux femmes:

  1. les tumeurs de l'ovaire avec une fonction de production d'hormones;
  2. les tumeurs de l'hypothalamus et de l'hypophyse avec une augmentation de la synthèse des facteurs de libération et de l'hormone folliculo-stimulante sont une pathologie du niveau secondaire;
  3. tumeur de la glande surrénale;
  4. chorionepithelioma - formation utérine maligne de l'étiologie trophoblastique, qui synthétise l'oestrogène dans une quantité accrue.

Les causes secondaires de l'hyperestrogénie sont celles qui ne sont pas associées à une synthèse accrue. Ceux-ci incluent:

  1. prendre des contraceptifs oraux sans surveillance appropriée et sans dépistage hormonal ou en cas de médicament mal choisi;
  2. Le surpoids augmente la quantité d'œstrogènes qui sont synthétisés par les cellules graisseuses;
  3. l'hépatite virale ou la cirrhose du foie, qui s'accompagne d'un syndrome de cytolyse et d'un métabolisme hormonal normal, est perturbée, ce qui peut être la cause de l'accumulation d'œstrogènes due à une élimination inadéquate.

Ce sont les principaux domaines qui devraient être pris en considération lorsqu'un tel problème survient, pour conduire un traitement étiologique.

Les hommes font souvent hyperestrogenia est une augmentation anormale de la synthèse de cette hormone, ce qui se produit lorsque les tumeurs de l'hypothalamus, l'hypophyse, les glandes surrénales, les testicules rarement, ainsi que dans le syndrome métabolique et le surpoids.

trusted-source[10], [11], [12], [13], [14]

Facteurs de risque

Sur la base des principaux facteurs étiologiques de cette condition, on peut identifier les facteurs de risque de cette maladie. Ceux-ci comprennent: la contraception hormonale, l'utilisation non contrôlée ou mauvaise utilisation des dispositifs intra-utérins, le surpoids, les femmes sédentaires, les maladies endocriniennes concomitantes comme l'hypothyroïdie ou le diabète et la prédisposition génétique de la lignée maternelle avec la fonction de constitution.

Pour connaître les principaux mécanismes de la pathogenèse du développement de l'hyperoestrogénie et des symptômes cliniques, il est nécessaire de connaître les fonctions de ces hormones dans les conditions normales du corps féminin et masculin.

Dans le corps féminin, les œstrogènes commencent à agir encore in utero, lorsqu'une fille se développe, et ils assurent la ponte des organes génitaux féminins du fœtus. De plus, lorsque la fille atteint la maturité sexuelle, ces hormones sont responsables du développement des caractères sexuels secondaires. Chez une femme adulte, ce sont les hormones de la première phase du cycle. Ils sont libérés sous l'influence de l'hormone folliculo-stimulante de l'hypophyse et assurent de nombreuses fonctions locales:

  • assure la croissance et la prolifération des cellules endométriales, préparant l'implantation de l'ovocyte;
  • stimule la synthèse du mucus du col de l'utérus et maintient l'environnement acide du vagin que d'exercer une fonction protectrice contre les bactéries, les champignons et la reproduction de la flore pathogène;
  • assure la croissance de l'utérus avec une augmentation du nombre de myomètre à la puberté et pendant la grossesse;
  • fournit une distribution rationnelle du tissu adipeux par type femelle - sur l'abdomen et les hanches;
  • normalise le taux de cholestérol et régule la dégradation et la synthèse des lipides;
  • renforce le travail des ostéoblastes et normalise la fonction du système osseux;
  • fournit un échange normal de vitamines, empêche le vieillissement et les changements secondaires de peau.

Ce sont les principales fonctions que les œstrogènes exercent dans le corps d'une femme, et conformément à cela, les symptômes se développent avec une augmentation de la quantité de ces hormones.

Dans le corps masculin, une petite quantité d'oestrogène fournit principalement la régulation normale du fond hormonal global et le maintien des niveaux de testostérone, et affecte également la fonction du système nerveux central, la libido et améliore la croissance du tissu musculaire.

trusted-source[15], [16], [17]

Pathogénèse

La pathogenèse du développement des symptômes, tant chez les hommes que chez les femmes, dépend de la fonction de ces hormones et de la source de leur augmentation.

trusted-source[18], [19], [20], [21], [22]

Symptômes hyperestrogénie

Le tableau clinique d'un taux élevé d'œstrogènes dépend du niveau d'hormones qui sont maintenues dans le corps. Par conséquent, il est nécessaire de distinguer deux concepts de base - hyperestrogénie relative et absolue. L'hyperoestrogénie absolue se pose, en dernière analyse, d'une certaine pathologie, lorsque le niveau des hormones monte dans le sang et que survient la persistance du corps jaune de l'ovaire, ce qui provoque des manifestations cliniques. Hyperoestrogénie Relative est une condition dans laquelle le niveau d'oestrogène ne monte pas dans le sang, mais seulement la quantité de progestérones diminue, et donc la clinique hyperestrogénique se manifeste. Ces deux caractéristiques doivent être connues non seulement pour le traitement, mais aussi pour un diagnostic différentiel correct de la pathologie.

L'hyperestrogénie chez les femmes se manifeste plus souvent à un âge plus avancé, souvent après l'accouchement, lorsqu'il y a un certain échec du fond hormonal. Mais il peut y avoir des violations semblables dans la période d'adolescence chez la fille, quand les hormones pour la première fois devraient commencer à agir pour la menstruation. Cela se manifeste par les symptômes de la puberté prématurée, lorsque les caractéristiques sexuelles secondaires se développent avant l'heure. Cependant, il peut y avoir un retard dans la première menstruation. Ceci est dû au fait que pour un cycle menstruel normal, une certaine diminution du niveau d'œstrogène à la fin de la première phase du cycle est nécessaire pour que la seconde phase arrive - alors l'hormone lutéinisante augmente. Si une fille souffre d'hyperoestrogénie, la phase lutéale est retardée et les menstruations ne se produisent pas. Souvent, le symptôme de cette pathologie peut être un saignement utérin juvénile. Par conséquent, les plaintes peuvent être pour des menstruations prolongées ou leur nature profuse avant même que les complications d'un tel saignement se produisent.

Chez les femmes âgées, l'hyperoestrogénie peut être la cause de la formation de structures utérines bénignes - fibromes ou fibromes, ainsi que la formation de l'endométriose. Cela est dû au fait que les oestrogènes stimulent la croissance du myomètre et la sécrétion de l'endomètre, et sous l'influence d'un niveau élevé de ces hormones, une division excessive et inégale des cellules se produit. Par conséquent, les premiers signes d'hyperoestrogénie chez les femmes peuvent apparaître avec une augmentation prolongée du niveau de ces hormones, qui se manifestera par la clinique du myome.

Les symptômes des fibromes utérins peuvent varier - saignements, des douleurs abdominales ou une sensation de lourdeur dans le bassin, la violation des rapports sexuels, diminution de la libido, le dysfonctionnement de la vessie ou du rectum, l'anémie chronique ferriprive secondaire avec des saignements fréquents, en particulier avec hyperestrogenia concomitante. Ces symptômes apparaissent souvent même avec des quantités significatives de fibrome. Il y a quelques particularités de la clinique selon le lieu et la forme d'éducation. Avec la forme nodulaire des fibromes utérins, les manifestations cliniques dépendent directement du site du ganglion. Avec la formation de nodules sous-séreux, la fonction menstruelle n'est pas altérée. Souvent, il y a une clinique abdomen aigu, car ces noeuds est très labile dans sa position et peuvent être déplacés, en formant une des jambes de l'unité de torsion ou d'une nécrose. Parfois, pas de douleur vive, et terne, courbatures, constante si le nœud irrite le péritoine, ou les nerfs peuvent alors être lourdeur dans l'estomac. Si subserous ensemble de myome de taille considérable, ils peuvent provoquer le syndrome de compression des organes adjacents avec difficulté de défécation pendant la compression du rectum, de la difficulté à uriner ou de la réactivité de la vessie, ainsi que la compression peut perturber l'écoulement du sang veineux et lymphatique pour former une stagnation dans le bassin et le développement hémorroïdes. Souvent, lorsque l'emplacement subserous ensemble fibromateuse observé un des symptômes neurologiques locaux dus à la compression des structures nerveuses atteintes de troubles de développement selon le type de paresthésie ou d'une maladie dégénérative du disque de la colonne vertébrale lombaire. Ensuite, il est très important de diagnostiquer correctement la pathologie, et ne pas traiter ces troubles neurologiques.

Avec le site sous-muqueux du nœud, les manifestations locales sont plus prononcées. La métrorragie peut être observée, surtout dans le contexte du retard de la deuxième phase du cycle. Souvent, il y a un traumatisme à un tel nœud. La particularité de la clinique de la myome dans le contexte de l'hyperoestrogénie, qui dans ce cas est absolue, est la croissance rapide de tels fibromes, ce qui nécessite une action immédiate.

Une autre conséquence de l'hyperoestrogénie est le développement de l'endométriose, puisque l'hyperplasie de l'endomètre dans le contexte d'une augmentation de l'œstriol provoque souvent la dissémination des foyers de l'endomètre dans l'utérus et les organes génitaux internes. Dans ce cas, les symptômes se manifestent sous la forme d'un saignement abondant, qui commence quelques jours avant la menstruation attendue et dure plus d'une semaine. Une telle décharge est souvent brune, différente du flux menstruel normal. Ce cycle s'accompagne de fortes douleurs de traction dans le bas-ventre bien avant l'apparition des menstruations. Si l'endométriose est située dans l'ovaire, alors des kystes sont formés, qui contribuent à l'irritation du péritoine avec la réaction correspondante. Il peut y avoir un syndrome de douleur sévère, qui s'accompagne souvent de manifestations cliniques d'un abdomen aigu.

Ce sont les principales manifestations cliniques qui peuvent survenir chez les femmes sous l'influence de l'hyperestrogénie.

L'hyperestrogénie chez les hommes provoque principalement l'oppression de la production de testostérone, et les symptômes observés dans ce cas sont associés à l'oppression de la fonction de cette hormone. Dans ce cas, un homme présente des signes de gynécomastie - un engorgement mammaire avec possibilité de libération de lait peut être observé. Il existe également des symptômes sous la forme de dépôts de graisse sur un type féminin, une diminution du désir sexuel, de l'impuissance, de l'obésité.

trusted-source[23], [24], [25], [26], [27], [28]

Complications et conséquences

La conséquence de l'hyperoestrogénie est l'hyperplasie de l'endomètre, qui est une condition dangereuse en termes de développement de saignements. S'il s'agit d'hyperoestrogénie prolongée, alors plus souvent dans ce contexte, le myome utérin se développe. La forme nodulaire des fibromes utérins est dangereuse pour le développement de saignements, en particulier avec la localisation sous-muqueuse du ganglion myomateux, qui nécessite un traitement immédiat. L'une des conséquences peut également être l'infection du ganglion de myome, qui nécessite une thérapie anti-inflammatoire. Il peut y avoir des complications sous la forme de «naissance» du nœud myomateux, placé sous-muqueux ou de sa nécrose, qui s'accompagne de symptômes d'un abdomen aigu et nécessite des actions thérapeutiques immédiates et un diagnostic différentiel opportun.

Les complications de l'hyperoestrogénie dans le développement de l'endométriose peuvent conduire au développement d'une anémie chronique post-hémorragique, à la suite de saignements possibles, souvent répétés.

trusted-source[29], [30]

Diagnostics hyperestrogénie

Dans le cas de contacter un médecin d'une fille d'âge pubertaire, un historique diagnostique est important. Souvent, les filles sont gênées de parler de ces choses intimes, à leur avis, alors vous devez interroger votre mère et connaître la date de la première menstruation, l'intervalle entre le mois, la durée du cycle. Hypersensibilité suspecte chez la fille peut être basée sur des plaintes de menstruations abondantes prolongées. Dans ce cas, l'hyperplasie endométriale se produit sous l'influence de l'œstriol et cela s'accompagne de symptômes similaires. Signes externes diagnostiques significatifs, il s'agit d'une faible croissance de la fille, de caractéristiques sexuelles secondaires bien développées, d'une ossification prématurée, d'une pilosité accrue.

Chez les femmes en âge de procréer, le diagnostic d'hyperoestrogénie ne peut être complet qu'avec un examen complet, car les manifestations externes peuvent être non informatives par rapport à la cause. Lors de l'examen d'une femme sur la chaise, vous pouvez déterminer la présence de myome utérin, sa taille, sa forme et son emplacement. Si c'est une question d'endométriose, il est également possible de déterminer l'endométriose interne sous la forme de zones distinctes de couleur brune ou brune sur le fond de l'utérus muqueux ou du vagin.

L'hyperoestrogénie peut également être diagnostiquée sur des symptômes subjectifs d'ovulation retardée. Dans ce cas, un symptôme négatif de la fougère et de la pupille est déterminé lorsque l'ovulation doit être effectuée sur le cycle. Cela vous permet de suspecter une pathologie et d'effectuer un diagnostic plus approfondi.

Le diagnostic instrumental de l'hyperestrogénie peut être effectué n'importe quel jour du cycle, le résultat diagnostique étant significatif dans la détermination de l'hyperplasie endométriale. Par conséquent, le «gold standard» du diagnostic pathologique est l'échographie. Dans ce cas, un examen transvaginal est effectué et l'épaisseur de l'endomètre est déterminée - elle sera significativement hyperplasique. En outre, des signes supplémentaires sont le retard de l'ovulation et un follicule entier. Ensuite, il est important de suivre la dynamique de l'ovulation et si cela se produit, cela peut nécessiter plusieurs études consécutives. Si l'hyperplasie est maintenue au même niveau ou augmente, nous pouvons parler de l'hyperestrogénie probable.

Les analyses qui permettent d'établir un diagnostic précis sont le dépistage hormonal. Afin de retracer l'ensemble du cycle et d'étudier le contexte hormonal d'une femme, il est nécessaire de déterminer le niveau d'œstrogènes, de progestérone, de lutéinisation et de l'hormone folliculo-stimulante. L'augmentation de l'oestrogène peut être sur le fond de l'hypoprogestérémie ou dans le contexte d'une diminution de l'hormone lutéinisante. Ceci est important pour déterminer les tactiques de traitement et la dose de médicaments.

Le diagnostic chez l'homme est légèrement simplifié, car les plaintes et l'apparition de signes de gynécomastie permettent de suspecter une pathologie. La confirmation du diagnostic est effectuée en déterminant les œstrogènes et la testostérone.

trusted-source[31], [32], [33], [34], [35]

Diagnostic différentiel

Le diagnostic différentiel de l'hyperoestrogénie devrait être effectué, tout d'abord, entre l'augmentation relative et absolue du niveau de ces hormones. Cela aidera le dépistage hormonal - l'augmentation de l'œstrogène dans le contexte d'un niveau normal de progestérone indique une hyperoestrogénie absolue. Il est également nécessaire de différencier clairement l'étiologie du processus - la tumeur de l'ovaire ou de la glande surrénale, ou la nature secondaire du processus.

Si l'augmentation de l'oestrogène passe avec la clinique de l'hémorragie utérine, alors il faut passer le diagnostic différentiel de l'hyperestrogénie avec l'insuffisance de la phase lutéale. Le signe diagnostique principal est le niveau d'hormones.

Traitement hyperestrogénie

Avant de choisir une méthode de traitement, il est nécessaire de clarifier l'étiologie du processus. S'il s'agit d'une hyperoestrogénie absolue causée par une lésion ovarienne primaire ou un système hypothalamo-hypophysaire, le traitement doit être complet, sans exclure l'intervention chirurgicale. Dans le cas de la pathologie exogène, il est nécessaire d'arrêter de prendre des contraceptifs. Mais s'il s'agit d'un hyperoestrogénie relative, alors avant l'application du traitement médicamenteux, il est nécessaire de normaliser le régime. Étant donné que l'échange d'hormones sexuelles a lieu avec la participation du foie, il est nécessaire d'exclure tous les facteurs qui pourraient violer sa fonction. Le régime avec hyperestrogenia est très important. Pour la période de traitement, il est nécessaire d'adhérer aux recommandations sur le principe de l'exclusion de l'alimentation des aliments frits, des aliments gras, des épices épicées, des produits de boulangerie. Cela aidera non seulement à corriger l'état hormonal, mais aussi améliorer la santé globale.

L'objectif principal du traitement médicamenteux est l'élimination des symptômes cliniques et la normalisation du taux d'hormones. A cet effet, différents groupes de médicaments sont utilisés, le principal du groupe des médicaments hormonaux.

Gonadotrophine libérant des facteurs qui contribuent à la normalisation du niveau d'œstrogène au niveau secondaire, et en raison de cela, la quantité d'œstrogènes synthétisés est réduite. Ces préparations comprennent:

  1. La diferéline est un médicament qui a un effet antigonadotrope. Le mécanisme d'action du médicament est que la substance active du médicament est un peptide, qui est similaire à l'hormone de libération du rhizome femelle naturelle, qui libère l'hormone gonadotrope. En même temps, une certaine quantité est libérée, et plusieurs mois plus tard, au cours du traitement, il y a un appauvrissement naturel des hormones, donc la quantité de gonadotrophine diminue. Par conséquent, la quantité d'œstrogène diminue progressivement - ce qui est une méthode pathogénique de traitement de la pathologie. Le médicament est disponible dans des flacons avec différentes doses. Pour l'effet complet du traitement, il est nécessaire de suivre le cours. Le dosage du médicament est déterminé individuellement en fonction du taux d'œstriol, mais le plus souvent, le traitement est effectué à partir du premier jour du cycle et pendant cinq jours, le cours dure de trois à six mois. S'il y a un retard concomitant dans l'ovulation, alors sous le contrôle des hormones, la stimulation ou l'administration de progestérone est effectuée. Précautions - ne peut pas être utilisé en conjonction avec des médicaments gonadotropes, car cela peut provoquer une hyperstimulation ovarienne au stade initial du traitement et leur atrésie. Les effets secondaires se manifestent le plus souvent sous la forme de bouffées de chaleur, de peau sèche, de démangeaisons, d'ostéoporose à distance, ainsi que de douleurs abdominales et de dyspepsie.
  2. Buserelin est un médicament anti-oestrogène du groupe des agonistes des facteurs gonadotropes. Le mécanisme d'action du médicament est de se lier de manière compétitive aux récepteurs de l'hypothalamus et à la synthèse de l'hormone libératrice, qui provoque d'abord une augmentation, puis un blocage de la production d'hormones gonadotropes dans l'hypophyse. Donc, l'effet du traitement avec la drogue se manifeste. La forme de libération de l'agent est une solution pour l'administration intranasale et une forme d'injection. Le dosage du médicament pour le traitement de l'hyperoestrogénie, en règle générale, est de 3,75 mg du médicament par voie intramusculaire une fois par semaine. Le cours du traitement est de quatre à six mois. Précautions - En présence de pierres dans les reins ou la vésicule biliaire doit être utilisé avec prudence. Les effets secondaires peuvent être sous la forme de réactions allergiques, ainsi que l'engorgement initial des glandes mammaires, les sécrétions de l'utérus dans une petite quantité. Il est également possible d'agir sur le système nerveux central avec le développement de maux de tête, une dépression accrue.
  3. Zoladex  est un médicament dont l'ingrédient actif principal est la goséréline. Cet agoniste est une hormone libérant des gonadotrophines, qui agit sur le principe de la même que tous les médicaments de ce groupe. Avec un traitement prolongé, le médicament inhibe la production d'œstrogènes. Le médicament a des caractéristiques spécifiques associées à la forme de libération - c'est des formes déposées. Méthode d'application: sous anesthésie locale de la peau abdominale, administrer le médicament à une dose de 3,6 milligrammes, puis après quatre semaines, la deuxième dose du médicament est administrée. Après cela, le dépistage hormonal et l'examen sont recommandés - en règle générale, une involution de l'endomètre hyperplasique se produit et un tel traitement est suffisant. En raison du fait que le médicament est lentement libéré, son effet dure 28 jours. Les effets secondaires sont possibles localement - sur le site de la drogue, des démangeaisons, des brûlures, des signes d'inflammation. Des effets secondaires systémiques hypotension, maux de tête, arythmie, vertiges sont possibles. Précautions - avec l'asthme bronchique concomitant, le médicament doit être utilisé avec prudence, car il est possible de renforcer l'obstruction bronchique.
  4. Danazol  est un médicament qui empêche l'augmentation des niveaux d'œstrogènes en raison des effets compétitifs. La substance active du médicament est un analogue synthétique de l'hormone oestrogène, donc, avec un apport prolongé, il se lie aux récepteurs sensibles sur les tissus cibles et réduit leur nombre. Cela réduit le besoin d'œstrogènes naturels et leur synthèse est réduite. La méthode d'administration est orale. Dosage - 400 à 800 milligrammes par jour, il est préférable de diviser en 2 ou 4 admission. Le cours du traitement de l'hyperestrogénie est pas moins de quatre mois, mais il vaut mieux que six mois. Précautions - si la fonction hépatique est altérée ou l'hépatite est présente, il est préférable de ne pas appliquer le médicament, mais aussi de doser le médicament, en commençant par une dose minimale de 200 milligrammes par jour. Les effets secondaires sont possibles sous forme de perte de cheveux, de prise de poids, d'apparition d'œdème, ainsi que de phénomènes allergiques et diarrhéiques.

Les préparations de progestérone peuvent être utilisées en thérapie complexe pour traiter l'insuffisance de la deuxième phase du cycle, ce qui normalise davantage l'équilibre hormonal. Pour cela, il est préférable d'utiliser de telles préparations au quatorzième jour du cycle.

  1. Mirolyut est un médicament dont l'ingrédient actif est le lévonorgestrel du groupe des gestagènes. Le médicament peut être utilisé pour réduire la gravité de l'hyperplasie de l'endomètre sur le fond de l'hyperoestrogénie. À cette fin, utilisez un dispositif intra-utérin, qui est placé pendant plusieurs années après un examen approfondi et un examen. Précautions - le médicament ne doit pas être pris en cas d'écoulement sanguin de l'utérus, avec un myome actif, et doit être pris avec précaution en cas de violation de la fonction hépatique. Les effets secondaires sont possibles sous la forme de manifestations locales et systémiques. Les symptômes locaux sont l'apparition de brûlures, de démangeaisons, de douleurs, de malaises ou de saignements mineurs de l'utérus. Parmi les manifestations systémiques, les vertiges, les maux de tête et l'engorgement des seins sont les plus fréquents.
  2. Provera est un médicament contenant principalement de la médroxyprogestérone. Il aide à reconstituer le déficit de cette hormone et normalise son niveau dans le sang. L'avantage du médicament est son effet sélectif sur les récepteurs de la progestérone, qui sont situés dans l'utérus. Cela contribue au fait que le médicament n'agit pas sur l'ovule, mais agit uniquement sur l'épithélium de l'endomètre, ce qui contribue à une réduction plus rapide de l'hyperplasie sur le fond de l'hyperestrogénisme précédent. Le médicament est disponible sous la forme de comprimés de cent cinq cents milligrammes. Le dosage du médicament pour le traitement et la normalisation de l'équilibre de la progestérone est de 400 à 800 milligrammes en deux doses. Les effets secondaires sont possibles sous la forme de manifestations allergiques, ainsi que des saignements utérins, ce qui nécessite une augmentation de la dose et une deuxième consultation du médecin. Précautions - après deux semaines d'utilisation, vous devez vérifier le niveau d'hormone pour éviter l'hypersécrétion.

Les vitamines pour le traitement de l'hyperestrogénie sont très importantes, surtout au moment de la guérison, lorsqu'un traitement hormonal a déjà été effectué et que la prolifération de la prolifération de l'endomètre et de la croissance des follicules est nécessaire. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des formes injectables de vitamines - B1, B6 - tous les deux jours, ou des complexes de multivitamines sous forme de comprimés pour une utilisation à long terme.

Le traitement physiothérapeutique peut être effectué pour améliorer la réparation de l'endomètre, mais pas dans une période aiguë et pas pendant la thérapie hormonale. Il est recommandé un traitement balnéologique avec des applications de boue sur le bas-ventre. La magnétothérapie est également possible.

Le traitement chirurgical de l'hyperestrogénie est effectué uniquement si la cause en est une tumeur ovarienne. Le plus souvent, il s'agit d'un processus bénin, de sorte que l'intervention chirurgicale se limite à la résection ovarienne ou à l'annexectomie. Assurez-vous d'effectuer une échographie des organes pelviens avant la chirurgie pour exclure le processus malin.

Traitement alternatif de l'hyperestrogénisme

Un traitement alternatif de l'hyperestrogénie peut être utilisé sous la forme d'une thérapie complexe, dans laquelle cet effet ne fait qu'augmenter. À cette fin, non seulement des médicaments qui réduisent la gravité des saignements avec hyperplasie de l'endomètre, mais aussi pour normaliser le niveau d'œstrogènes sont utilisés. Utilisez ces moyens alternatifs:

  1. Vous devez faire un bain de camomille et d'ortie. Pour ce faire, infuser dans un litre d'eau deux sacs d'herbe de camomille et quelques tiges avec des feuilles d'ortie, insister jusqu'à ce que la solution devient chaude. Ensuite, vous devez ajouter une cuillère à café de miel et prendre un bain, après s'être assis là pendant au moins dix minutes.
  2. Les jus de légumes très bien stabiliser l'endomètre, ce qui empêche le développement de complications qui peuvent se développer dans un contexte d'hyperestrogénie. Pour une telle solution médicale, utilisez cent millilitres de jus de carotte frais ou de betterave, ajoutez la feuille d'aloès broyée et prenez 50 millilitres par jour le matin et le soir.
  3. L'extrait de pivoine, qui peut être acheté dans une pharmacie, normalise le niveau d'œstrogène dans le corps d'une femme. Pour l'utiliser, vous devez prendre deux gouttes d'extrait et diluer avec quatre gouttes d'eau, prenez-le le matin et le soir pendant au moins trois semaines.

Le traitement avec des herbes devrait être fait avec quelques particularités. La phytothérapie devrait être effectuée dans la deuxième phase du cycle menstruel, lorsque l'augmentation du taux d'œstrogène devrait être compensée par une petite quantité de progestérone. Dans le même temps, il est nécessaire de surveiller l'état général de la femme et le traitement concomitant avec des médicaments de substitution. Les principales herbes médicinales utilisées à cette fin sont les suivantes:

  1. L'utérus bovin est une plante qui favorise la stimulation de la fonction du corps jaune et la libération de la progestérone, a un effet anti-inflammatoire et empêche le développement de saignements dans le contexte de l'hyperplasie de l'endomètre. Pour infusion médicale, il est nécessaire de prendre trois cuillères à soupe d'herbes, verser de l'eau bouillante et faire bouillir à feu doux pendant encore cinq minutes, cette infusion doit être couverte et insister pendant trois heures. Prenez cette infusion sous forme chaude cinq fois par jour pendant deux cuillères à soupe. Le cours du traitement est d'un mois.
  2. La décoction de l'écorce du calice normalise la fonction non seulement de l'ovaire avec la synthèse d'œstrogènes en excès, mais active également les mécanismes protecteurs endogènes du vagin par rapport aux infections secondaires. Pour le bouillon, vous devez verser de l'écorce avec de l'eau chaude et faire bouillir pendant dix minutes, puis insister pendant encore dix minutes. Ce bouillon devrait être bu trois cuillères à soupe par jour sous une forme chaude.
  3. La racine de la bardane et les plantes de la moustache d'or sont également utilisées dans ce cas. Pour cela, utilisez l'infusion de ces herbes et consommez-les un demi-verre deux fois par jour.

Les remèdes homéopathiques sont également largement utilisés pour inhiber la production d'œstrogènes. De tels médicaments ont à la fois un effet hystérotropique et un effet central sur l'hypothalamus, ce qui inhibe la production de facteurs de libération et diminue la production d'œstrogènes. Le dosage de différents médicaments peut être différent, ce qui détermine le niveau sélectif d'œstrogène libéré. Les principaux remèdes homéopathiques:

  1. Sepia est un remède homéopathique d'origine minérale. Le médicament a un effet régénérateur, ce qui est bon pour restaurer l'endomètre et augmente la sensibilité des récepteurs à l'action de la progestérone - ceci normalise l'effet de l'excès d'œstrogènes. Le médicament est libéré sous la forme pharmacologique de granules homéopathiques et les gouttes sont dosées trois granules trois fois par jour pendant une demi-heure avant les repas ou une heure après. Il est nécessaire de dissoudre les granules jusqu'à dissolution complète et non lavé avec de l'eau. Les effets secondaires ne sont pas courants, mais il peut y avoir des troubles des selles, de la dyspepsie et des réactions allergiques. Précautions - il est impossible d'utiliser le médicament pour les femmes asthéniques et l'humeur dépressive.
  2. Ipecakuana est un remède homéopathique d'origine naturelle. Le médicament est libéré dans la forme pharmacologique de la solution homéopathique en ampoules et est distribué sur la troisième partie de l'ampoule une fois par semaine avec une utilisation orale possible. Les effets secondaires ne sont pas courants, mais il peut y avoir des troubles des selles, de la dyspepsie et des réactions allergiques. Précautions - il est impossible d'utiliser le médicament pour un processus aigu dans l'utérus.
  3. Sanguine et Stramonium - la combinaison de deux remèdes homéopathiques a un effet plus prononcé. Le médicament est libéré sous la forme pharmacologique de gouttes homéopathiques et est administré dix gouttes une fois par jour dans les deux préparations dans une cuillère. Dans ce cas, les gouttes doivent être diluées dans une cuillère à soupe d'eau et prises indépendamment de l'apport de nourriture. Les événements indésirables n'ont pas été identifiés.
  4. Witch Hazel est un remède homéopathique basé sur une plante qui est particulièrement efficace dans les saignements utérins sévères contre hypertrophie hypertrogénique et endométriale. Le médicament est libéré en granules et son dosage est de huit granules une fois par jour. Les effets secondaires sont rares, une éruption cutanée est possible sur les mains.

trusted-source[36], [37], [38], [39]

La prévention

La prévention de l'hyperoestrogénie devrait être effectuée par chaque femme, car ce sont des mesures non spécifiques. Tout d'abord, il est nécessaire d'utiliser des moyens hormonaux pour la contraception correctement et contrôlés. Il est également nécessaire de prévenir constamment les situations stressantes chroniques, qui contribuent à la perturbation du métabolisme et le cycle ovario-menstruel. Si vous trouvez des violations en termes de fonction de reproduction chez une femme ou une fille, vous devriez immédiatement contacter un médecin.

trusted-source[40], [41], [42]

Prévoir

Le pronostic de l'hyperestrogénie est positif en cas de diagnostic correct et opportun de la cause. Si la cause est une tumeur produisant des hormones, alors une stratégie de traitement opportune et correcte est nécessaire pour empêcher la progression du processus.

L'hyperestrogénie est un état d'augmentation des niveaux d'œstrogènes dans le corps, qui peut être absolu ou relatif. Cette condition peut être chez les filles, les femmes, ainsi que les hommes. Signes diagnostiques significatifs de cette pathologie chez les femmes sont saignements utérins avec hyperprolifération de l'endomètre, ainsi que la formation de l'endométriose et des fibromes. Un homme devrait prêter attention aux symptômes de la gynécomastie. Dans tous les cas, un diagnostic complet de la pathologie et un traitement rapide sont nécessaires.

trusted-source[43]

You are reporting a typo in the following text:
Simply click the "Send typo report" button to complete the report. You can also include a comment.