^

Santé

Bradycardie: symptômes, degrés, effets

, Rédacteur médical
Dernière revue: 23.08.2019
Fact-checked
х

Tout le contenu iLive fait l'objet d'un examen médical ou d'une vérification des faits pour assurer autant que possible l'exactitude factuelle.

Nous appliquons des directives strictes en matière d’approvisionnement et ne proposons que des liens vers des sites de médias réputés, des instituts de recherche universitaires et, dans la mesure du possible, des études évaluées par des pairs sur le plan médical. Notez que les nombres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers ces études.

Si vous estimez qu'un contenu quelconque de notre contenu est inexact, obsolète ou discutable, veuillez le sélectionner et appuyer sur Ctrl + Entrée.

La limite inférieure de la fréquence cardiaque normale varie dans des limites assez larges pour différents groupes d'âge de patients. Pour les adultes en âge de travailler, cela correspond à 60 battements par minute. Cependant, s'il s'avère que le cœur d'une personne bat moins souvent (bradycardie), cela ne signifie pas nécessairement une pathologie. La fréquence légèrement réduite avec laquelle le muscle cardiaque est réduit peut être une variante normale chez les adolescents ou chez les personnes qui sont constamment et sérieusement impliquées dans le sport. Par exemple, chez les personnes qui ont dépassé un demi-siècle, le cœur bat à une vitesse de 65 battements par minute et plus, ce qui explique que le rythme cardiaque ralenti chez les personnes âgées est enregistré plus fréquemment. Le muscle cardiaque est réduit encore plus rapidement chez les enfants, en particulier les plus petits.[1]

Dans cet article, nous allons examiner les symptômes et les types de bradycardie et essayer de comprendre dans quels cas et pourquoi le travail lent du cœur peut être dangereux. Néanmoins, chez la plupart des patients, la fréquence des émissions cardiaques est réduite pour des raisons pathologiques entraînant une violation de la conduction cardiaque ou un automatisme du noeud sinusal, ce qui en fait une faiblesse.

Les patients font rarement attention aux premiers signes de bradycardie. Aux stades initiaux, il n’est presque pas manifesté cliniquement. Les vertiges rares et une fatigue légèrement accrue sont attribués à la fatigue, aux changements de temps, aux fluctuations de pression. Un léger ralentissement de la fréquence cardiaque est généralement une conséquence accidentelle lorsque vous vous soumettez à un électrocardiogramme pour une raison complètement différente.

Symptômes sévères - faiblesse, vertiges fréquents, fatigue constante, essoufflement, évanouissements, épisodes de conscience confuse, troubles de la parole et de la vision, les évanouissements correspondent à une diminution significative des émissions cardiaques (moins de quarante par minute). Ils apparaissent en raison de la privation d'oxygène des structures cérébrales et cette affection nécessite un traitement.

Psihosomatika

Les chercheurs sur les causes mentales de l’émergence de diverses maladies constatent plutôt à l’amiable: des problèmes cardiaques se manifestent chez des personnes qui s’oublient elles-mêmes, qui ne se lassent pas assez et qui aiment et donnent toute leur force pour servir les autres, les aider et résoudre leurs problèmes. Cette position dans la vie conduit au développement de l'arythmie. Un homme, oubliant de lui-même, commence à vivre dans un rythme étranger, s'adaptant aux besoins des autres. La tachycardie ou la bradycardie parle du besoin urgent de changer d'attitude envers soi-même - de rétablir le contact avec son cœur, le besoin d'apprendre à s'aimer et à se respecter soi-même.[2]

OG Torsunov explique la diminution de l'activité contractile du myocarde, l'apparition de troubles de la conduction cardiaque dus à la passivité et aux humeurs pessimistes. La méfiance, le stress mental qui y est associé conduit à la faiblesse du nœud sinusal. Dans le même temps, la crédulité sentimentale et déraisonnable conduit également à une conduction cardiaque anormale en raison de la vulnérabilité accrue du tissu nerveux du muscle cardiaque.

Le blocage du faisceau de la branche de His, qui conduit à une perturbation du rythme cardiaque, se produit souvent chez des personnes qui travaillent constamment à un rythme difficile - gestionnaires, hommes d'affaires.

Dans un rythme lent de battements de coeur, refus de grandir, vieillir, grandir, essayer de ralentir le temps pour retarder la maturation des enfants, la mort d'une personne proche gravement malade.

Symptômes

L'apparition de symptômes négatifs avec un pouls réduit suggère qu'il est dû à des causes pathologiques. Ceux-ci peuvent être des maladies cardiaques - inflammation ou modifications dystrophiques du myocarde, athérosclérose des artères coronaires, cardiomyopathie hypertrophique, infarctus du myocarde et ses conséquences sous forme de modifications cicatricielles. Tout le monde pensera en premier lieu à la présence de pathologies cardiaques, ressentant la douleur au cœur lors de la bradycardie. Cependant, une gêne thoracique, prise pour une maladie cardiaque, peut avoir une origine complètement différente. Les troubles hormonaux associés à un dysfonctionnement de la thyroïde, un dysfonctionnement surrénalien, peuvent provoquer une bradycardie endocrinienne et un inconfort cardiaque. Origine névrotique ont des douleurs dans le coeur dans la dystonie végétative-vasculaire, les névroses avec des fonctions végétatives altérées. Une douleur épigastrique peut irradier vers le sternum en raison de contractions spasmodiques des parois de l'estomac. Ils peuvent survenir avec l’ulcère gastroduodénal, ce qui entraîne également un ralentissement du rythme cardiaque. À propos de l'origine gastrique d'une telle douleur peut suggérer la présence de nausées, brûlures d'estomac, éructations. Ainsi, une hernie œsophagienne-diaphragmatique, rénale, hépatique, colique intestinale peut survenir.[3]

La faiblesse de la bradycardie est un symptôme tout à fait naturel. Avec une diminution du nombre de battements de coeur, le «moteur principal» de notre corps ne tire pas. Une faiblesse apparaît dont la gravité correspond au degré de lenteur du pouls. Une faiblesse grave nécessite de prendre des mesures d'urgence et peut indiquer une condition pré-invasive ou pré-AVC.

Les étourdissements dans la bradycardie peuvent être un symptôme d'instabilité de la pression artérielle, de manque d'oxygène dans les tissus cérébraux. En raison d'une diminution prolongée du volume de sang pompé à la minute, tous les organes et tissus souffrent d'hypoxie, mais cela affecte tout d'abord le travail du cerveau.

Ce symptôme peut être aggravé avec le temps par des évanouissements périodiques et des états convulsifs. L'hypoxie cérébrale conduit au développement d'une insuffisance cérébrale se manifestant par des troubles de l'attention, de l'oubli, des troubles visuels épisodiques, des troubles de la parole et de l'intellect.

Les céphalées associées à un pouls rare peuvent être les symptômes d'une condition préalable à l'AVC, d'une hémorragie méningée, de néoplasmes d'une localisation cérébrale, et peuvent être dues à une pression artérielle instable ou à des troubles neurocirculatoires.

Chez les patients atteints de bradycardie, des troubles respiratoires sont souvent observés: essoufflement, violation du rythme respiratoire. De tels symptômes peuvent accompagner toute pathologie cardiaque et indiquer également la présence d'une hypertension artérielle pulmonaire primitive. Les patients se plaignent de tousser avec une bradycardie, d'une sensation d'insuffisance respiratoire. Les symptômes les plus caractéristiques de l'hypertension artérielle pulmonaire sont la dyspnée progressive et la fatigue. Ces affections surviennent au début de la maladie sous l'influence d'un effort physique. Ces troubles sont associés à une insuffisance cardiaque ventriculaire droite et sont causés par une diminution du débit cardiaque. Le développement de modifications pathologiques se traduit par un inconfort thoracique, des vertiges, atteignant les paroxysmes précédant l’évanouissement.[4]

Caractéristiques de la bradycardie dans différentes catégories de la population

Une activité cardiaque lente est retrouvée dans la plupart des cas chez les patients adultes. Ceci est juste un symptôme qui peut indiquer une variété de maladies, à la fois directement du système cardiovasculaire et d'autres organes.

La bradycardie chez l'adulte peut être physiologique et pathologique. Chez les jeunes qui ont tendance à ralentir le travail cardiaque, la bradycardie est souvent associée à des arythmies respiratoires, pour des raisons physiologiques - instabilité du tonus de la partie sympathique du système nerveux autonome, activité insuffisante. Avec l’âge, l’activité se stabilise souvent et, avec elle, le rythme cardiaque. Parmi les facteurs de risque d'apparition de symptômes tels que la bradycardie, les causes acquises, cardiaques et extracardiaques, commencent à prédominer, conduisant à un automatisme anormal du nœud sinusal ou à des troubles de la conduction.

La bradycardie chez les femmes en âge de procréer est souvent associée à l'hypothyroïdie, à l'intoxication, à la dystonie vasculaire et au stress. Les maladies cardiaques chez les femmes se développent généralement plus tard que chez les hommes. Ils sont protégés par l'œstrogène. L'utilisation de contraceptifs hormonaux augmente le risque de développer des pathologies cardiovasculaires. Le tabagisme et l’alcool sur le système cardiovasculaire du corps de la femme ont également un effet désastreux. Grossesse pathologique - La toxicose tardive, accompagnée d’hypertension artérielle, peut provoquer un trouble du rythme cardiaque chez la femme enceinte et, même dans une conséquence lointaine, 10 ans après la naissance.[5]

La bradycardie pendant la grossesse se manifeste par les mêmes symptômes qu’en dehors de celle-ci. Modéré ne peut pas s'inquiéter beaucoup, mais si une femme a constamment des acouphènes, des vertiges et un manque d'air, l'attention du médecin responsable de la grossesse doit être portée à cette attention. La fatigue et la faiblesse ne doivent pas non plus être ignorées. Certaines femmes n'attachent pas d'importance à de tels symptômes, considérant que c'est naturel pendant la grossesse. Cependant, s’ils sont associés à une bradycardie, des émissions cardiaques insuffisantes entraînent une altération de la circulation sanguine, une insuffisance placentaire, une hypoxie fœtale et une interruption prématurée de la grossesse.[6]

La bradycardie après l'accouchement nécessite également un examen. Bien sûr, elle peut passer avec le temps, car l'accouchement - le stress pour le corps et une légère bradycardie peut être physiologique, en particulier si une femme a pris du poids en excès pendant la grossesse, était peu active, insuffisamment nourrie de manière chronique, surmenée, endurée et a donné naissance à des jumeaux ou triplés Toutefois, les complications de la grossesse, en particulier la prééclampsie déjà mentionnée, la pression artérielle instable, la prédisposition génétique à la maladie cardiaque, le rhume et d’autres causes peuvent être activées au cours de la période postpartum, et la bradycardie après la naissance sera le premier symptôme d’une pathologie en développement.

La bradycardie pathologique chez les hommes en âge de travailler est souvent associée à un infarctus du myocarde et à des complications post-infarctus, à l'hypertension. La probabilité de développer une crise cardiaque chez les hommes commence en moyenne à augmenter dix ans plus tôt que chez les femmes. Diverses intoxications, endogènes et exogènes, de l’ulcère peptique sont plus caractéristiques chez l’homme. Mais les hommes ne sont pas habitués à se plaindre de vertiges, d'acouphènes et de pré-perte de conscience. Par conséquent, ils peuvent démarrer le processus pathologique.

Bradycardie physiologique chez les athlètes et les hommes engagés dans un travail physique intense n'est pas rare. Chez la population masculine, un pouls au repos est observé chez environ un quart de ses représentants. Une bradycardie sinusale au repos avec une bonne santé indique un cœur bien entraîné. Néanmoins, la pathologie de cette partie de la population ne peut être exclue sans enquête.

Avec l'âge, la prévalence des arythmies cardiaques augmente proportionnellement à la croissance des pathologies cardiovasculaires, des maladies passées et des intoxications, des médicaments pris. La bradycardie chez les personnes âgées n'est pas rare. Les femmes atteintes de ménopause sont souvent obligées de prendre des médicaments contenant des œstrogènes pour réduire les symptômes de la ménopause - bouffées de chaleur, anxiété, insomnie, risque d'ostéoporose. Le traitement hormonal substitutif, particulièrement long et intensif, augmente le risque de développer une maladie cardiaque et de réduire la fréquence cardiaque. Le cardiologue américain H. Glassberg ne conseille pas de s'impliquer dans le THS, en particulier chez les femmes souffrant de problèmes cardiaques. Elle pense qu'il est préférable de lutter contre les manifestations liées à l'âge avec un régime alimentaire et des exercices spéciaux.

La bradycardie sénile chez les individus des deux sexes peut être physiologique et peut être observée après le sommeil, le stress et une surcharge physique, mais il s'agit le plus souvent d'un symptôme de mal-être. Il est recommandé d’examiner régulièrement les personnes âgées souffrant d’arythmie: consulter un cardiologue, faire un cardiogramme, surveiller les indicateurs de pression. Une faiblesse persistante, des vertiges, une perte de coordination, une vision, une paresthésie, une pâleur et un inconfort thoracique peuvent être les symptômes d'une pathologie cardiaque.[7]

La bradycardie chez les enfants peut être une variante de la norme d'âge et peut être pathologique. Dans le premier cas, il n’est généralement pas manifesté cliniquement. Dans le second cas, chez les bébés le plus souvent causés par des anomalies congénitales du coeur ou des désordres cérébraux, des maladies infectieuses passées, des intoxications et d'autres causes. Sujettes aux violations du rythme cardiaque, les bébés nés d'une naissance difficile et souffrant d'hypoxie. Les symptômes évidents de bradycardie chez un enfant (fatigue, essoufflement, manque d'appétit et, en particulier, évanouissements) indiquent la présence d'une pathologie et nécessitent un examen obligatoire.[8]

Étapes

Le complexe de symptômes, correspondant au ralentissement du pouls et, par conséquent, au volume minime de la circulation sanguine, peut être exprimé à des degrés divers. La bradycardie facile ne se manifeste pas, est détectée par hasard, sa correction ne présente généralement pas de difficultés. On l'appelle aussi bradycardie de degré 1 et on lui diagnostique des indicateurs de fréquence cardiaque qui diffèrent de la limite inférieure de la norme d'âge d'au plus dix battements par minute. Un pouls légèrement lent n’affecte pratiquement pas l’hémodynamique. Cependant, si ce travail du cœur est causé par des raisons pathologiques, le processus de ralentissement peut alors progresser. Par conséquent, la bradycardie accidentellement identifiée, même avec le bien-être, nécessite de différencier l'apparition de modifications douloureuses dans le corps des caractéristiques physiologiques associées à un type héréditaire constitutionnel ou à un bon entraînement physique.

La bradycardie modérée peut également ne pas affecter la circulation sanguine. Par conséquent, dans la plupart des cas, elle ne présente pas de symptômes perceptibles et constitue également une découverte accidentelle. La bradycardie de degré 2 est diagnostiquée lorsque le pouls diffère de la limite inférieure de la norme d'âge d'au plus 20 battements par minute. Les personnes qui présentent un ralentissement modéré de leur fréquence cardiaque peuvent remarquer qu'elles en ont assez des efforts physiques, du souffle court et des vertiges, mais ces symptômes ne causent généralement pas beaucoup d'anxiété. Parfois, ils notent un malaise peu clair dans la zone rétrosternale. Cependant, si une bradycardie au deuxième degré est détectée, il est nécessaire de l'examiner et d'en déterminer la cause.

La bradycardie sévère se manifeste par des symptômes remarquables - faiblesse grave, vertiges, essoufflement, états de fatigue et d’évanouissement. Tous les organes et tissus souffrent d'un apport sanguin insuffisant, mais l'activité cérébrale est tout d'abord perturbée. Le patient peut commencer à avoir des problèmes de mémoire et d’attention, de vision, il ya une confusion épisodique. Une bradycardie de grade 3 est diagnostiquée chez les patients présentant une fréquence cardiaque inférieure à 40 battements par minute. La bradycardie sévère se manifeste par des accès inconscients accompagnés de convulsions (syndrome de Morgagni-Adams-Stokes). L'attaque dure de quelques secondes à plusieurs minutes et disparaît souvent toute seule. Lorsque le travail du cœur est rétabli, la conscience revient rapidement à la victime et, dans la plupart des cas, la crise est amnistiée. Chez les jeunes patients sans pathologies des artères cérébrales et coronaires, une attaque peut se poursuivre sans perte de conscience - une faiblesse grave et une léthargie se produisent. Chez les patients atteints d'athérosclérose, il se développe rapidement et dure plus d'une minute, une telle crise peut être fatale.[9]

Selon le facteur qui provoque, il existe une forme aiguë et chronique de ralentissement du rythme cardiaque. La bradycardie aiguë survient lors d'accidents vasculaires (crise cardiaque, accident vasculaire cérébral), d'empoisonnement aigu, d'inflammation et d'infections. La maladie chronique se développe avec des maladies graves à long terme.

Qui contacter?

Complications et conséquences

Bradycardie physiologique n'est pas dangereux. Mais seulement jusqu'à l'apparition des symptômes: faiblesse, essoufflement, évanouissements et autres. Une personne en bonne santé peut aujourd'hui tomber malade demain et sa particularité physiologique peut se transformer en pathologie.[10]

Qu'est-ce qu'une bradycardie dangereuse? Le rythme cardiaque lent à long terme d'origine pathologique peut être compliqué par l'angine de poitrine, la fibrillation auriculaire, l'hypertension artérielle, des troubles hémodynamiques chroniques. Cela affecte le travail de tous les systèmes du corps.

Les complications d'une bradycardie grave incluent le développement de tels états ambigus sens du pronostic tels qu'un infarctus aigu du myocarde ou un accident cérébrovasculaire aigu, une extrasystole ventriculaire. [11]

Une attaque de bradycardie, accompagnée d'une diminution significative du pouls, est marquée par le développement du syndrome de Morgagni-Adams-Stokes, d'une asystole et d'une mort subite du cœur. [12]

Vous ne devez pas sous-estimer le rythme lent du cœur, bien que le pronostic dépend entièrement de la nature et de la gravité de la maladie sous-jacente et du degré de ralentissement de l'activité cardiaque.

C'est important de savoir!

La propension à un rythme cardiaque ralenti chez les enfants passifs par nature, sujets à une réaction lente, est flegmatique.

Lire plus...

!
Trouvé une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.
You are reporting a typo in the following text:
Simply click the "Send typo report" button to complete the report. You can also include a comment.