^

Santé

A
A
A

Conséquences de l'élimination des polypes de l'endomètre: écoulement, douleur, température

 
, Rédacteur médical
Dernière revue: 14.02.2019
 
Fact-checked
х

Tout le contenu iLive fait l'objet d'un examen médical ou d'une vérification des faits pour assurer autant que possible l'exactitude factuelle.

Nous appliquons des directives strictes en matière d’approvisionnement et ne proposons que des liens vers des sites de médias réputés, des instituts de recherche universitaires et, dans la mesure du possible, des études évaluées par des pairs sur le plan médical. Notez que les nombres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers ces études.

Si vous estimez qu'un contenu quelconque de notre contenu est inexact, obsolète ou discutable, veuillez le sélectionner et appuyer sur Ctrl + Entrée.

Dans certains cas, l'élimination du polype de l'endomètre peut être accompagnée d'une endométrite - une inflammation de l'endomètre, qui peut se développer pour diverses raisons, notamment: la fixation de l'infection, la récupération intensive. Avec des polypes multiples, une aseptie (inflammation non microbienne) se développe souvent.

Grossesse après hystéroscopie du polype endométrial

La grossesse peut déjà avoir lieu dans le cycle actuel.

Décharge après le retrait du polype de l'endomètre

Selon la couleur, la consistance, le type de sécrétions, ils peuvent être physiologiques et peuvent être pathologiques. Normalement, les excrétions après le retrait des polypes doivent durer au maximum 2 à 3 jours. Dans la méthode hautement traumatique - 2-5 jours, après quoi ils s'arrêtent eux-mêmes. Si la décharge est retardée, il est nécessaire de consulter un médecin. C'est peut-être un signe que quelque chose ne va pas dans le corps. Il convient de garder à l’esprit qu’avec de graves lésions tissulaires, par exemple après le curetage, les excrétions peuvent durer plusieurs mois.

Il est important de faire attention à la couleur de la décharge, car ils peuvent en dire beaucoup sur le tableau clinique d'une éventuelle pathologie. Dans le cadre de la norme physiologique, on considère des sécrétions rouges collantes dont le volume n'excède pas 50 ml par jour. Ils ne doivent pas être confondus avec des saignements accompagnés d'une décharge abondante de sang écarlate. Dans ce cas, vous devez appeler une ambulance dès que possible et essayer de ne pas bouger.

Parfois, des caillots de sang (sombres, visqueux et denses) peuvent être attribués. De cette manière, le sang qui s’accumule après l’opération dans la cavité utérine est excrété. Normalement, les caillots peuvent être alloués jusqu'à 5 jours. Si la période d'excrétion dépasse 5 jours, et plus encore, le sang écarlate apparaît, on devrait consulter d'urgence un médecin.

Le danger est un écoulement purulent, qui indique le développement d'un processus inflammatoire purulent, la fixation de l'infection. Dans ce cas, les sécrétions deviennent troubles, parfois elles peuvent acquérir une nuance verte ou jaune. Cela dépend du nombre de microorganismes et de leurs variétés. Si elles ne sont pas traitées, de graves complications peuvent survenir: intoxication, fièvre, septicémie. Dans ce cas, une antibiothérapie est réalisée, mais le médicament doit être choisi exclusivement par le médecin. Les plus dangereux sont les clostridia, qui, ingérés dans les voies génitales, provoquent une décharge avec une odeur de putréfaction, qui devient visqueuse, mousseuse et dégage une odeur désagréable. Peut avoir une teinte jaune foncé et même brune. Dans ce cas, vous devez aller d'urgence chez le médecin qui prendra toutes les mesures nécessaires pour prévenir le risque de sepsie.

trusted-source[1], [2], [3], [4], [5], [6], [7], [8], [9]

Combien de temps dure la décharge après les polypes endométriaux d'hystéroscopie?

En période de récupération, différents rejets sont observés. La durée dépendra de la méthode utilisée pour effectuer le prélèvement, ainsi que du degré d'endommagement des tissus environnants. Il est également déterminé par la nature des précipités. Les excrétions physiologiques peuvent cesser plus rapidement, tandis que les décharges pathologiques peuvent durer assez longtemps.

Avec des méthodes peu invasives (hystéroscopie, laparoscopie), les excrétions durent environ 2 à 3 jours. Les caillots sanguins peuvent sécréter jusqu'à 5 jours. Si le sang persiste plus longtemps, vous devez consulter un médecin, car cela peut être un signe de saignement.

Cependant, si les méthodes traumatiques ont été supprimées, les excrétions peuvent durer plusieurs semaines. Lors de l'élimination des polypes, la méthode la plus dangereuse - le raclage - peut durer plusieurs mois. Il est donc nécessaire de consulter votre médecin pour vous assurer qu'ils ne sont pas acquis un caractère pathologique, comme il est souvent en arrière-plan de la membrane muqueuse affaibli, réduire les mécanismes immunitaires et la résistance à la colonisation, est le développement de processus inflammatoires infectieux.

Abondant tous les mois après le retrait du polype de l'endomètre

La nature de la menstruation peut varier selon le type de polype, la façon dont elle est enlevée. Chaque mois peut devenir irrégulier, rare ou, à l'inverse, abondant. En tout cas, tout ceci est une pathologie et le cycle nécessite une restauration. Habituellement, cela prend 2-3 mois. Le médecin prescrira les médicaments nécessaires, qui doivent être pris strictement selon le schéma. Ils régulent le cycle menstruel. Parfois, ils prescrivent des contraceptifs.

trusted-source[10], [11], [12], [13], [14]

Douleur après le retrait du polype de l'endomètre

Après le retrait du polype, la douleur peut persister. Ce sont généralement des douleurs de nature naturelle, car dans tous les cas, des lésions tissulaires se produisent. Ils peuvent devenir enflammés. En outre, la douleur accompagne presque toujours un processus de récupération intensif. Habituellement, la douleur est terne et douloureuse. Il est complètement tolérable ou éliminé avec des analgésiques. La douleur ne devrait pas être insupportable. Dans ce cas, il est préférable de consulter un médecin, cela peut être un signe de complication grave.

Saignement après le retrait du polype de l'endomètre

Se produit dans les 2-3 jours après le retrait. Des stries mineures et des sécrétions de caillots sanguins à ce moment-là ne devraient pas poser de problème. La cause d'inquiétude devrait être une libération de sang abondante, ainsi que l'apparition de sang écarlate. Dans ce cas, vous devez consulter un médecin dès que possible ou appeler une ambulance.

Le saignement se produit à la suite de dommages à la muqueuse, aux tissus environnants. Il peut également se produire à la suite d'une guérison insuffisante du vaisseau. Souvent, il est cautérisé. Le risque de saignement est élevé avec le curetage et la chirurgie abdominale et est presque complètement exclu lors de l'hystéroscopie et de la laparoscopie.

trusted-source[15], [16], [17], [18], [19]

Tire le bas-ventre après le retrait du polype de l'endomètre

La douleur peut persister plusieurs jours après la chirurgie. Ceci est tout à fait naturel, car même avec les méthodes chirurgicales les moins invasives les plus sûres, des lésions de la muqueuse, des tissus environnants se produisent. Pour réduire la douleur, vous pouvez prendre des analgésiques. Elimine la douleur de l'absence de spa, de l'ibuprofène, du cétal. Si la douleur est grave ou si les médicaments contre la douleur n'ont aucun effet, vous devez consulter un médecin.

Température après retrait du polype de l'endomètre

Après toute intervention chirurgicale, la température élevée persiste pendant un certain temps. Cela est dû au fait que le corps subit des processus de récupération intensifs. Mais la température ne doit pas dépasser 37,2-37,3. Si la température dépasse ces taux, cela peut indiquer le développement de complications. Souvent, l'infection se manifeste, dont l'attachement s'est produit dans le contexte d'une immunité affaiblie. En plus de l'infection, il y a peut-être encore de nombreuses raisons, alors pour le diagnostic, vous devez consulter un médecin.

Récidive du polype endométrial après hystéroscopie

Polyp a la propriété de se former de manière répétée au même endroit, si la cavité n’a pas été enlevée. Souvent, en raison d'une technique imparfaite ou des caractéristiques anatomiques de la structure des organes génitaux féminins, il est impossible de l'éliminer complètement. Il reste une petite jambe ou un morceau de vaisseau sanguin. Au bout d'un moment, le polype se développe également.

Le risque de récidive du polype est minime pour l'hystérorésectoscopie et est maximal lors des opérations de grattage et d'ouverture. Vous pouvez éviter les rechutes si vous suivez un traitement postopératoire de qualité.

You are reporting a typo in the following text:
Simply click the "Send typo report" button to complete the report. You can also include a comment.