^

Santé

A
A
A

Verrue sur les ailes, près du nez

 
, Rédacteur médical
Dernière revue: 05.10.2018
 
Fact-checked
х

Tout le contenu iLive fait l'objet d'un examen médical ou d'une vérification des faits pour assurer autant que possible l'exactitude factuelle.

Nous appliquons des directives strictes en matière d’approvisionnement et ne proposons que des liens vers des sites de médias réputés, des instituts de recherche universitaires et, dans la mesure du possible, des études évaluées par des pairs sur le plan médical. Notez que les nombres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers ces études.

Si vous estimez qu'un contenu quelconque de notre contenu est inexact, obsolète ou discutable, veuillez le sélectionner et appuyer sur Ctrl + Entrée.

Aujourd'hui, les maladies et les néoplasmes de la peau sont de plus en plus fréquents. Ils causent non seulement de l'inconfort, mais causent également une violation de l'aspect esthétique, de l'attrait externe. Par exemple, peu de gens apprécieront la verrue sur le nez. Néanmoins, il existe des moyens de l’éliminer. Mais vous devez d'abord comprendre la cause de l'apparence, la pathogenèse, les facteurs de risque et autres pathologies concomitantes.

Les causes

Les causes du développement des verrues peuvent être multiples, allant de la malnutrition, du manque de sommeil, de la perturbation de la routine quotidienne et de l’alimentation, jusqu’à des facteurs héréditaires déterminés génétiquement. En outre, la cause peut être une infection virale, y compris et persistante dans les virus du corps. Le plus souvent, le développement de verrues est favorisé par des facteurs tels que l'infection par l'herpèsvirus, les rétrovirus, le cytomégalovirus et le virus de la varicelle. De plus, un virus filtrant peut devenir causal, transmis de personne à personne par contact direct (en se serrant la main, à travers des objets de tous les jours infectés).

La cause peut être une violation des processus métaboliques dans les couches supérieures de la peau, ainsi qu'au niveau de l'organisme entier. Certaines réactions allergiques, hypersensibilité, sensibilisation du corps, peuvent provoquer le développement et la reproduction des verrues sur le corps, y compris sur le nez. La cause peut être une violation de l'immunité, une résistance réduite, une endurance insuffisante du corps.

Souvent, les verrues apparaissent en hiver, lors de fortes gelées ou en été, dans des conditions de chaleur extrême. C'est-à-dire dans le cas où l'organisme est exposé à des facteurs extrêmes. En outre, les verrues apparaissent souvent après avoir voyagé dans des pays tropicaux exotiques ou après être restés haut dans les montagnes, avec un changement radical du climat.

Un air trop sec dans la pièce, l'exposition à des températures élevées et basses, en particulier leur alternance, peuvent entraîner des maladies de la peau, y compris des verrues. Souvent, ils apparaissent en transition, à l'adolescence, pendant la grossesse ou pendant la ménopause, c'est-à-dire qu'ils sont associés à des changements hormonaux dans le corps. En outre, la raison peut être un stress psycho-émotionnel accru sur le corps, un surmenage nerveux, un stress fréquent.

trusted-source[1], [2]

Facteurs de risque

Les personnes qui ont une charge virale élevée et qui ont récemment subi une maladie virale ou bactérienne appartiennent au groupe à risque. Les personnes ayant différents types de prédisposition génétique appartiennent au groupe à risque. Les personnes qui ont des grand-mères ou des grands-pères, y compris sur le nez, sont particulièrement à risque. La présence d'une infection persistante, d'infections latentes, d'une immunité réduite, peut provoquer le développement de verrues.

Un facteur de risque est un long séjour au soleil, l'utilisation fréquente de produits cosmétiques, y compris les écrans solaires, les visites fréquentes aux solariums. Les personnes sont également à risque, qui, en raison de leurs services, sont confrontées à divers types de rayonnements, y compris les rayons X. Le plus souvent, les radiologues, les échographes, les techniciens de laboratoire et les neurochirurgiens travaillant avec des appareils à partir desquels émettent des radiations présentent des verrues sur le nez. Aussi comme facteur de risque, une pièce poussiéreuse, des objets sales, avec lesquels il faut contacter. Une exposition à long terme à la peau du visage de poussières, vapeurs, vapeurs, acides, bases, peut provoquer le développement de verrues.

L'apparence des verrues contribue également à assécher la peau, à ne pas respecter les normes sanitaires et d'hygiène, à réduire les petites fissures, les blessures et les sueurs et à augmenter la transpiration.

Pathogenèse

La prolifération ou le compactage excessif de la peau (tissu conjonctif ou épithélial) est au cœur de la pathogénie des verrues. Dans ce cas, dans la plupart des cas, les tissus sont remplis de contenu viral. Une verrue peut également être accompagnée d'un processus inflammatoire. L'inflammation survient le plus souvent si la peau est affectée par un stimulus. La réaction inflammatoire dans ce cas est déterminée par la force et la concentration de l'effet de l'irritant, l'infection de l'organisme, qui conduit au développement et à la prolifération des tissus. Dans 90% des cas, la cause est une infection virale. À savoir persistant dans le corps, ou virus de l'herpès actif, cytomégalovirus.

Il convient également de noter est que presque toujours, dans 95% des cas, le développement des verrues a lieu dans le contexte de l'immunité réduite, troubles des processus métaboliques dans le corps ou les troubles hormonaux, y compris divers changements hormonaux, y compris, à l'adolescence, pendant la grossesse , en postménopause. Selon les statistiques, dans 55% des cas, les verrues se produisent chez les femmes, en particulier pendant la grossesse. Les enfants de moins de 7 ans ont aussi souvent des verrues, mais après 8 ou 9 ans, ils disparaissent généralement. Ensuite, ils peuvent se reformer à l'adolescence.

Les verrues ont une période d'incubation. Il peut durer de 2-3 jours à plusieurs mois.

À quoi ressemble la verrue sur le nez?

Il a un aspect peu attrayant. Il se situe plus souvent sur le nez du nez, moins souvent sur les ailes du nez, sur les côtés. La verrue sur le nez peut être plate, presque invisible ou peut-être convexe, dépassant de beaucoup la surface de la peau. Souvent, la verrue "se bloque" sur la jambe, ce qui la rend moins attrayante à l’extérieur. Les dimensions peuvent être différentes et varient le plus souvent de quelques millimètres à plusieurs centimètres. Le diamètre et la hauteur peuvent également être différents.

Souvent, ils dépassent la surface du corps sous la forme d'un bord nodulaire blanchâtre de tubercule. Parfois, les bords sont rouges. Ils peuvent se développer non seulement sur le nez, la peau, mais aussi sur les muqueuses. Le plus souvent localisé à l'ouverture du nez.

La valeur varie de la tête de la broche au pois. Parfois, les verrues peuvent atteindre des tailles beaucoup plus grandes, en particulier chez les personnes âgées. Ceci, en règle générale, des formations assez denses, mais indolores. Ce n'est que dans de rares cas que les verrues peuvent être douloureuses, puis surtout chez les enfants. Représentent souvent des bosses ou des nodules bruts. Leur surface peut être granuleuse, parfois des excroissances papillaires sont observées. Parfois, les verrues fusionnent et forment de grands conglomérats. Parfois, ces types de verrues sont considérés comme des cors.

Verrue sur le bout du nez, sur l'aile du nez

Ce sont généralement de petites pousses, ce qui est difficile à déduire. Ils peuvent apparaître à la suite de perturbations trophiques, ainsi que d'une hypertrophie du tissu conjonctif, des couches sous-cutanées. Les processus d'échange dans ces couches se détériorent, ce qui entraîne un épaississement de la couche supérieure. Il y a des phoques qui ont tendance à proliférer à la fois horizontalement et verticalement.

Les verrues peuvent être considérées comme des anomalies cutanées indépendantes résultant d'une perturbation de l'homéostasie (environnement interne stable du corps) et de facteurs externes. Cependant, l'apparition de verrues sur le corps peut souvent indiquer le développement de maladies internes. Par exemple, de petites verrues sur le nez peuvent apparaître après une maladie infectieuse récente, notamment la grippe, les infections respiratoires aiguës et une immunité réduite.

Plus les verrues sont sombres et denses, plus leur nombre et leur surface sont élevés, plus la pathologie est lourde. On observe également une croissance excessive des verrues pendant la grossesse, un déséquilibre hormonal, une exposition excessive aux rayons ultraviolets, des brûlures cutanées, en particulier des rayons du soleil. Souvent, les verrues sur le nez se produisent après un contact prolongé avec des produits chimiques, l'inhalation de vapeurs (surtout souvent observées chez les employés des usines de produits chimiques, les entreprises). En outre, les verrues apparaissent souvent après une lésion nasale, après une chirurgie plastique et pendant le vieillissement du corps. La pathologie peut être causée génétiquement.

La couleur des verrues peut être radicalement différente et varie à grande échelle de beige, de couleur chair à sombre, presque noir. Habituellement, ils ne démangent pas, ils ne s'écaillent pas, ils ne causent pas d'inconfort particulier, mais ils attirent l'attention sur eux-mêmes. Ils peuvent croître assez rapidement en taille, ils ont surtout des contours. Ils peuvent être uniques ou en grand nombre, répartis uniformément sur le nez et les joues. Lorsque la première verrue apparaît, vous devez contacter votre dermatologue dès que possible. Il convient de garder à l’esprit que si des changements se produisent avec les verrues, par exemple, ils commencent à augmenter, il faut consulter un médecin pour vérifier. Vous devriez consulter un oncologue, car cela peut être un signe de dégénérescence maligne de la verrue, le début de la malignité.

Verrue plate sur le nez

Souvent, les verrues plates apparaissent chez les femmes et les filles qui utilisent depuis longtemps divers produits cosmétiques, ont recours à diverses procédures cosmétiques. C'est une réaction cutanée protectrice dans laquelle sa couche supérieure est scellée. La verrue est considérée comme un défaut dans le développement de la couche épithéliale. Une verrue plate est considérée comme plus sûre car elle est plus difficile à endommager. Si la verrue est endommagée, le risque de dégénérescence maligne augmente.

Dans certains cas, les verrues plates peuvent être ce qu'on appelle le "masque de grossesse". Ce sont les formations à la surface de la peau qui résultent des changements hormonaux qui se produisent dans le corps d'une femme enceinte. La progression du processus contribue à un long séjour au soleil, il faut donc l'éviter. Après l'accouchement et après la fin de l'alimentation du bébé, les verrues disparaissent généralement d'elles-mêmes. Si elles ne disparaissent pas, vous pouvez contacter l’esthéticienne pour connaître les procédures nécessaires à leur élimination. Les verrues peuvent être génétiquement déterminées, y compris, et la forme, et même l'âge de leur apparence.

trusted-source[3], [4], [5], [6], [7]

Verrue sur le nez d'un enfant

Souvent chez les enfants, les verrues se développent dans le contexte d'un manque ou d'une absence complète dans le corps des vitamines A, PP, C. Par conséquent, il est important non seulement le traitement symptomatique, mais aussi la consultation pathogénique. Il aidera à déterminer les raisons exactes de l'apparition et du développement des verrues, ainsi que de choisir le schéma de traitement optimal, la normalisation des processus métaboliques. Le traitement est principalement local et systémique. La préférence est donnée aux médicaments. Au cours de la thérapie, des complexes de vitamines sont en outre pris à l'intérieur. Onguents appliqués localement, médicaments d'action locale, qui éliminent le processus inflammatoire, soulagent l'irritation.

Chez les enfants également, les verrues peuvent être un symptôme ou une conséquence de maladies infectieuses graves, le plus souvent de nature bactérienne. Par exemple, les verrues peuvent se développer après avoir souffert de la coqueluche, de la rougeole et de la diphtérie. Cela peut être une réaction à une inoculation, surtout si elle implique l'utilisation d'un vaccin vivant atténué. Les verrues peuvent être un signe de perturbations métaboliques, la prédominance des processus de décomposition sur les processus de synthèse, ce qui est souvent observé dans la dystrophie. Elle peut également être la conséquence de processus auto-immuns et de l'accumulation d'endotoxines dans l'organisme (observée avec une intoxication interne, une intoxication aux produits de l'activité vitale des micro-organismes). Cela est souvent dû à une exposition excessive au soleil.

Conséquences et complications

Il existe diverses complications de verrues, y compris des défauts cutanés graves, leur prolifération. Il arrive souvent que des verrues multiples fusionnent pour former un seul endroit. La verrue sur la jambe peut grandir. Dans le même temps, il y a un risque de dommages. S'ils sont endommagés, ils peuvent être endommagés, ce qui entraîne de graves conséquences, allant jusqu'à la prolifération des tissus. Le danger de détérioration des verrues est également qu’elles peuvent dégénérer en une tumeur maligne de la peau. Cela se produit en raison de la malignité de la cellule. Et bien sûr, la principale conséquence désagréable est une apparence peu attrayante.

trusted-source[8], [9], [10], [11], [12], [13], [14], [15], [16]

Diagnostic

Afin de diagnostiquer une verrue, lorsque les premiers signes apparaissent, vous devez consulter un médecin dès que possible. Même si vous n'êtes pas certain qu'il s'agit d'une verrue, n'hésitez pas à contacter votre médecin. Il vaut mieux prévenir le développement ou agir dès les premiers stades que de commencer une pathologie. Donc, vous devez consulter immédiatement un médecin dès que vous remarquez quelque chose de suspect. Il effectuera une inspection. Habituellement, le médecin interroge d'abord le patient, recueille des informations générales sur lui, une anamnèse de la vie. Ici, la cause de la pathologie peut être cachée.

Ensuite, le médecin procède à la collecte d'une anamnèse de la maladie, sur la base de laquelle il peut juger des caractéristiques de l'évolution de la maladie, en prédire le développement et les résultats. Le médecin doit savoir combien de temps et dans quelles circonstances de nouvelles excroissances, semblables aux verrues ou à d'autres néoplasmes de la peau du visage, sont apparues sur le nez.

Assurez-vous d'informer le médecin si un traitement a été effectué, quelle est son efficacité, quelles autres mesures ont été prises, si vous avez essayé de vous débarrasser de la verrue par vous-même.

Ensuite, le médecin examine le patient. Habituellement, des méthodes classiques de recherche sont utilisées, telles que la palpation - le médecin va sonder la verrue et la peau qui l'entoure. Vous devrez peut-être ressentir les sinus maxillaires. La percussion est également utilisée - en tapotant la zone autour de la verrue, en tapotant les sinus maxillaires. En outre, le médecin examine la surface de la peau pour rechercher une hyperémie, un gonflement des tissus, une mesure de la température locale. Il est également important d'identifier les foyers d'inflammation, les zones d'hyperémie, les lésions cutanées, les zones d'infection possibles.

En cas d'impossibilité d'établir un diagnostic précis et si des informations supplémentaires sont nécessaires, des méthodes de recherche en laboratoire et instrumentales peuvent être attribuées.

trusted-source[17], [18], [19], [20], [21]

Analyses

Afin de déterminer l'origine et l'étendue de la menace de verrues, il est nécessaire de mener un certain nombre d'études. En particulier, ils font une analyse pour une infection virale. Il convient de garder à l'esprit qu'il est nécessaire de mener des recherches spécifiques sur la détection des virus dans le sang et leur détermination quantitative. L'identification des anticorps dans le sang n'est pas pertinente du fait que les anticorps sont présents dans l'organisme après la maladie pendant une période de temps assez longue et parfois le reste de la vie.

Cela est dû au fait que les anticorps sont associés aux cellules de la mémoire immunitaire. Il est recommandé de réaliser un test PCR ou une réaction en chaîne de la polymérase, qui vise à détecter des particules d’ADN viral, des particules du génome dans le sang, indiquant la présence de virus dans le sang. De plus, en utilisant cette méthode, vous pouvez déterminer le degré de charge virale sur le corps, c'est-à-dire les indicateurs quantitatifs, la concentration de virus par millilitre.

En outre, pour obtenir une image informative de la pathologie, des tests cliniques sont prescrits: sang, urine, excréments. Ils nous permettent d'évaluer l'orientation globale des processus intervenant dans le corps. Par exemple, les analyses cliniques peuvent montrer quel processus se produit dans le corps: un processus inflammatoire, infectieux ou allergique.

Vous pouvez également deviner en gros quel système d'organes est le principal processus pathologique, quelle est sa gravité. Par exemple, une grande quantité de protéines dans le sang nous permet de parler du développement du processus inflammatoire dans les reins.

Sur la base de ces données générales, vous pouvez déterminer dans quelle direction vous déplacer et quelles autres études mener. Donc, si l'analyse montre une teneur élevée en éosinophiles et un taux élevé d'histamine, un processus allergique peut être supposé. Parfois, un niveau accru d'éosinophiles indique le développement d'une infection parasitaire, ce qui peut également entraîner l'apparition de verrues, y compris du nez.

Dans ce cas, en cas de suspicion de réactions allergiques, vous devez effectuer des tests allergiques. Il peut également être nécessaire d'analyser la teneur en immunoglobuline E totale et spécifique, au niveau de l'histamine. Un immunogramme détaillé peut être requis pour afficher l'état actuel du système immunitaire. En cas de suspicion d'infection parasitaire, de grattage, d'analyse des vers d'œufs, certaines études parasitaires spécifiques, des cultures bactériologiques, une analyse des infections cachées et des virus persistants peuvent être nécessaires.

Le sang, d'autres fluides biologiques, les raclages cutanés par microscopie, l'inoculation bactériologique, les études sérologiques ou virologiques sont également examinés.

Avec une maladie dont l'étiologie n'est pas claire, il peut être nécessaire de consulter d'autres spécialistes, ainsi que des études instrumentales.

trusted-source[22], [23], [24]

Diagnostic instrumental

L'essence des diagnostics instrumentaux consiste en l'étude de divers systèmes et organes, et vise à identifier les pathologies qui ne pourraient pas être diagnostiquées par des tests de laboratoire et un examen standard par un médecin. Sa particularité réside dans le fait que différents instruments et équipements sont utilisés pour le diagnostic. Les procédures peuvent être invasives ou non invasives. En utilisant les ultrasons, vous pouvez scanner la verrue, voir sa structure interne.

En outre, dans le diagnostic des verrues, il peut être nécessaire d'étudier les pathologies associées, l'étude d'autres organes, car la cause peut également être la pathologie cachée. Les verrues sont souvent le résultat d'une variété de pathologies des organes internes.

Donc, si vous soupçonnez une maladie gastro-intestinale (gastrite, colite, entérite, pancréatite), vous pouvez avoir besoin d'une gastroscopie, d'une radiographie, d'une échographie, d'une coloscopie. En cas de suspicion de maladies du système respiratoire (bronchite, trachéite, pneumonie, pharyngite), un examen approfondi à l'aide d'un spirogramme, d'une radiographie et de tests fonctionnels est utilisé. Avec les maladies du système cardiaque et circulatoire (myocardite, troubles fonctionnels, arythmies, hypertension, hypotension), un électrocardiogramme, une échographie du cœur et d'autres études peuvent être nécessaires.

L'imagerie par résonance magnétique peut également être nécessaire pour évaluer l'état du système osseux et des tissus mous et pour identifier les pathologies possibles dès les premiers stades de leur formation. Avec l'aide de l'IRM, il est également possible de déterminer le processus oncologique aux premiers stades de son développement et d'empêcher la dégénérescence de la verrue en une tumeur maligne.

Diagnostic différentiel

Il est très important de différencier la verrue des autres néoplasmes similaires. Puisque l'exactitude du diagnostic dépend de l'exactitude et de l'efficacité d'un traitement ultérieur. La première chose à déterminer si la verrue maladie indépendante, d'un défaut de la peau, ou un effet autre pathologie dans le corps, par exemple, allergique ou autre réaction, ou récent du myocarde rhume, une maladie virale, ou il agit comme un symptôme d'une autre maladie grave. Pour cela, des diagnostics de laboratoire et instrumentaux sont effectués.

À la deuxième étape, il est nécessaire de faire la distinction entre les maladies pouvant causer de tels changements. Les méthodes instrumentales sont principalement utilisées, des consultations d'autres spécialistes peuvent être nécessaires. Il est nécessaire de suivre l'évolution de la verrue, avec quelle vitesse, quelle intensité, quels facteurs contribuent à son développement ou freinent sa croissance. Il est également important de noter qu'il est très important d'identifier la cause de l'apparition de la verrue, car il suffit souvent d'éliminer la cause et la pathologie disparaîtra d'elle-même.

trusted-source[25], [26], [27], [28]

Qui contacter?

Que faire si une verrue est apparue sur le nez?

Quand une verrue sur le nez apparaît, il n'est pas recommandé de prendre des mesures par vous-même, car l'automédication est toujours lourde de conséquences graves. Vous devez consulter un médecin dès que possible. Cela aidera le dermatologue. Mais aussi, il est possible de s'adresser à la cosméticienne. Cependant, un appel à un dermatologue sera plus efficace en raison du fait qu'il effectue un examen du corps et qu'il aborde le traitement de manière complexe. En normalisant l’état interne du corps, vous pouvez éliminer et prévenir le nez sans trop d'effort et empêcher leur réapparition.

La cosmétologue ne considère pas la verrue comme une maladie qui peut être guérie par des méthodes médicinales, mais comme un défaut de la peau qui nécessite une approche attentive des soins de la peau. Les cosmétologues ont souvent recours à la suppression de la verrue, tandis que le dermatologue préfère le traitement.

S'il y a un soupçon que la verrue est une étape initiale de tumeurs, et trop intensive développée, devrait se référer à un oncologue, vérifié pour les marqueurs du cancer et la transformation maligne des cellules.

Si vous ne savez pas qui contacter ou s'il n'y a pas de tel médecin dans la clinique, vous pouvez contacter le thérapeute qui enverra le bon spécialiste et nommer un schéma de diagnostic adéquat.

La prévention

Au cœur de la prévention se trouve en premier lieu un diagnostic rapide. Il est important d'identifier la pathologie à un stade précoce de sa formation et de prendre les mesures nécessaires. Cela empêchera la progression des verrues, empêchera leur prolifération.

Évitez les expositions excessives au soleil, appliquez des cosmétiques solaires. En outre, il faut éviter le contact direct avec les personnes qui ont des verrues. La cryothérapie, divers masques et procédures cosmétiques constituent une bonne prévention.

Il est également nécessaire de maintenir l'immunité en bon état, en particulier pour maintenir l'endurance et la forme. Il est important de faire des exercices physiques, de bien manger et d'observer le régime du jour. Vous devez consommer suffisamment de vitamine. Nécessite une consommation abondante.

Prévision

Si la cause est déterminée dans le temps et que le traitement nécessaire est effectué, le pronostic sera favorable. La verrue sur le nez peut être complètement enlevée, à la fois chirurgicalement et thérapeutiquement. Si vous resserrez le diagnostic et le traitement, les prévisions peuvent être imprévisibles.

You are reporting a typo in the following text:
Simply click the "Send typo report" button to complete the report. You can also include a comment.