^

Troisième dépistage de la grossesse

, Rédacteur médical
Dernière revue: 25.06.2018
Fact-checked
х

Tout le contenu iLive fait l'objet d'un examen médical ou d'une vérification des faits pour assurer autant que possible l'exactitude factuelle.

Nous appliquons des directives strictes en matière d’approvisionnement et ne proposons que des liens vers des sites de médias réputés, des instituts de recherche universitaires et, dans la mesure du possible, des études évaluées par des pairs sur le plan médical. Notez que les nombres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers ces études.

Si vous estimez qu'un contenu quelconque de notre contenu est inexact, obsolète ou discutable, veuillez le sélectionner et appuyer sur Ctrl + Entrée.

Le troisième dépistage de la grossesse (examen échographique du fœtus) - ainsi que les deux premiers - est effectué pour déterminer la conformité du développement fœtal avec les normes physiologiques.

Hélas, personne n'est à l'abri de violations de ces règles, mais à ce jour le médicament est en mesure d'identifier la présence d'anomalies congénitales du fœtus, ainsi que d'identifier les diverses anomalies de l'enfant à naître qui se produisent pendant la grossesse. Cette tâche est résolue par le diagnostic prénatal (prénatal) - criblages biochimiques et ultrasoniques, qui sont effectuées à différentes périodes de la grossesse.

Le dépistage biochimique est effectué au cours du premier et du deuxième trimestre - les 11-13e et 16-18e semaines obstétricales de la gestation. Son but est d'identifier le développement possible chez le fœtus de certains défauts génétiquement déterminés. Le dépistage par ultrasons pour les femmes enceintes est supposé avoir lieu trois fois. La première fois - à la 10-14ème semaine, la seconde - entre la 20ème et la 24ème semaine.

Le troisième dépistage pendant la grossesse (examen échographique du fœtus) est effectué sur une période de 30 à 32 semaines.

Conditions du troisième dépistage de la grossesse

Les termes spécifiés de criblages biochimiques et échographiques ont été choisis non pas accidentellement, mais sont dictés par le fait que c'est à ces conditions de porter l'enfant que se produisent les changements les plus importants dans son développement intra-utérin. Ainsi, la formation de base des systèmes d'organes fœtaux par la semaine 10-11 est terminée, et la grossesse de la période embryonnaire entre dans le fœtus, qui dure jusqu'à la naissance de l'enfant.

Dépistage biochimique (analyse de sang), une femme enceinte est tenue, si elle est à risque d'avoir un enfant avec le syndrome de Down, syndrome d'Edwards ou d'un défaut du tube neural (spina bifida, anencéphalie, hydrocéphalie). Ce groupe de médecins sont des femmes, est tombée enceinte pour la première fois à 35 ans ou plus, la présence de la maladie génétique chez les proches parents, les naissances précédentes des enfants malades, ainsi que des avortements spontanés répétés (avortements habituels) chez les femmes. Le dépistage biochimique est effectué en examinant le taux sanguin de la gonadotrophine chorionique humaine, de l'alpha-fétoprotéine et de l'œstriol libre. Les données de ces analyses avec un degré de fiabilité suffisamment élevé permettent de déterminer le risque d'apparition des pathologies précitées chez l'enfant.

L'examen échographique des malformations structurelles du fœtus est principalement basé sur l'utilisation des ultrasons au cours du deuxième trimestre de la grossesse. Par exemple, la menace du syndrome de Down est révélée par l'épaisseur de l'espace du col chez le fœtus.

Les femmes qui ne sont pas à risque sont les dépistages échographiques qui sont effectués trois fois pendant la grossesse. Les termes spécifiques du troisième dépistage pendant la grossesse en raison du fait qu'au cours de cette période - dans la 30-32 ème semaine - augmente considérablement la taille et le poids du fœtus, est de plus en plus activement sa tête et une augmentation du poids du cerveau, les poumons sont la peau comprimées intensément développée et formée sous-cutanée tissu adipeux. Le volume de liquide amniotique (amniotique) augmente dans l'utérus, et à l'enfant la semaine 31-32 devrait Priya position à l'envers - présentation physiologique normale.

La norme pour le troisième dépistage de la grossesse

Pour évaluer les données biométriques du futur enfant à l'aide d'ultrasons, des tableaux spéciaux des paramètres physiques et physiologiques moyens du fœtus ont été développés pour toutes les périodes de grossesse.

La norme pour le troisième dépistage de la grossesse est:

  • longueur du fœtus (croissance): 39,9 cm (30 semaines de gestation), 41,1 cm (31 semaines), 42,3 cm (32 semaines);
  • poids: 1636 g (30 semaines de gestation), 1779 (31 semaines), 1930 (32 semaines);
  • taille bipariétale de la tête fœtale (largeur de la tête selon la distance entre les tubercules pariétaux): 78 mm (30 semaines de gestation), 80 mm (31 semaines), 82 mm (32 semaines);
  • périmètre du crâne: 234 mm (30 semaines de gestation), 240 mm (31 semaines), 246 mm (32 semaines);
  • Diamètre de la poitrine: 79 mm (30 semaines de gestation), 81 mm (31 semaines), 83 mm (32 semaines);
  • circonférence abdominale: 89 mm (30 semaines de gestation), 93 mm (31 semaines), 97 mm (32 semaines);
  • longueur de la cuisse: 59 mm (30 semaines), 61 mm (31 semaines), 63 mm (32 semaines).

L'augmentation de la taille de l'abdomen du fœtus par rapport à sa tête et son thorax dans le contexte de l'épaississement du placenta se réfère aux signes évidents de la maladie hémolytique du nouveau-né. Cette pathologie survient dans l'incompatibilité rhésus Rhésus du sang de la mère et du fœtus et s'exprime par la destruction des globules rouges dans le sang de l'enfant avant et après la naissance.

En outre, les experts se réfèrent à l'excès de l'indice moyen sur la circonférence de l'estomac soit à des signes d'hypertrophie hépatique fœtale, soit à des signes d'ascite - l'accumulation de liquide dans sa cavité abdominale.

La longueur du fémur est également un paramètre important du troisième dépistage échographique pendant la grossesse. Il est possible de juger la longueur des membres, et à une valeur inférieure de cet indicateur (en comparaison avec la norme et d'autres données biométriques), il y a des raisons de supposer que l'enfant a le nanisme, c'est-à-dire la croissance naine. Cette anomalie est associée à un dysfonctionnement de l'hypophyse fœtale et à un déficit en hormone de croissance (somatotropine).

Selon les statistiques de l'Organisation mondiale de la santé, jusqu'à 6% des enfants qui sont accouchés chaque année par des femmes du monde entier souffrent de certaines malformations congénitales. Les méthodes préventives existantes pour déterminer le risque de naissance d'un enfant atteint de pathologie congénitale sont les dépistages pendant la grossesse, y compris un troisième dépistage pendant la grossesse.

Indicateurs du troisième dépistage pendant la grossesse

Les paramètres du troisième dépistage pendant la grossesse - lorsqu'ils sont examinés par échographie - fournissent une base pour évaluer la condition et le degré de développement du fœtus, son activité motrice et sa position dans l'utérus (présentation), et tirer des conclusions sur le placenta.

La troisième échographie pendant la grossesse de dépistage capable de détecter les abus de fonctions placenta - insuffisance placentaire, ce qui est un facteur menaçant le développement normal du fœtus. L'examinateur enceinte à la fin du deuxième ou au début du troisième trimestre peut révéler la croissance fœtale disproportionnée: décalage de la longueur du poids corporel, de l'abdomen de différence de taille et les normes du milieu de la poitrine (indiquant un développement du foie de retard), etc.

En outre, au cours du troisième dépistage échographique, une formule spéciale détermine la quantité de liquide amniotique. Leur volume pathologiquement accru peut être un indicateur d'infection intra-utérine du fœtus ou de la présence de diabète chez l'enfant.

C'est important de savoir!

Le deuxième dépistage de la grossesse comprend un test sanguin qui identifie trois types d'hormones libres estirol, hCG, AFP (dans certains cas, l'inhibine A est déterminée). Lire plus...

!
Trouvé une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.
You are reporting a typo in the following text:
Simply click the "Send typo report" button to complete the report. You can also include a comment.